Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 10:24

SCHNECK, Colombe, Dix-sept ans, Grasset, 2015

C’est un texte très court –moins de cent pages- qui se lit d’une traite sur un sujet délicat, douloureux et peu abordé : l’avortement. C’est aussi un hommage à Annie Ernaux qui a connu cette « immense solitude [qui] entoure les femmes qui avortent » à une époque où la loi Veil n’existait pas encore.

Nous sommes dans les années 1980, en 1984 plus précisément. Cela semble bien loin. Mais il aura fallu tout ce temps à la narratrice pour oser raconter ce qui lui est arrivé à quelques mois du baccalauréat.

Colombe Schneck vit dans les beaux quartiers de Paris. Elle est une lycéenne de dix-sept ans. Ses parents ont un esprit ouvert et lui accorde une certaine liberté dont elle use sans en abuser. Elle a un amant, un camarade de lycée, dont elle n’est pas amoureuse.

Dans sa famille, on aborde différents sujets sans tabou. Quand elle demande à voir un gynécologue, on lui donne une adresse sans poser de question. Elle se rend seule au rendez-vous. Elle écoute bien peu ce médecin qui lui explique qu’elle peut tomber enceinte assez facilement. Il lui faut prendre la pilule correctement.

Et puis un jour, des larmes… Et puis la découverte peu de temps avant les épreuves du baccalauréat qu’elle est enceinte. Elle en parle à son amant, à ses parents. Personne ne la juge, personne ne lui fait de reproche.

Un rendez-vous est pris pour l’I.V.G.

Mais il y a l’après… Les mots du père : « […] avorter ce n’est pas une faute mais, comme tout accident c’est quelque chose à soustraire dans nos vies, quelque chose qui ne nous fait pas du bien. », le temps qui passe sans qu’on oublie, la peur des règles qui pourraient ne pas arriver alors que l’on ne se sent pas prête pour une maternité…

Un jour pourtant, elle est prête à avoir un enfant. Pourtant celui qui n’est pas né, est toujours présent dans sa mémoire. Il n’a pas de prénom, pas d’identité, cet enfant, qui n’est pas venu au monde. Il a juste un âge : trente ans… C’est aussi une tristesse provoquée par cette absence mais qui a aussi permis à Colombe Schneck « d’être la femme libre qu’[elle est] aujourd’hui. »

C’est un récit sensible, plein d’émotion et finalement d’une certaine mélancolie. L’insouciance ne dure pas, l’âge adulte arrive plus vite qu’on ne le souhaite…

Repost 0
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 10:00

 

 

DELFINO, Jean-Paul, Couleurs Brasil ; Petites et grandes histoires de la musique brésilienne, LAPASSAGE, 2014

 

Alors qu’en juin dernier, tout le monde ou presque était tourné vers le Brésil afin de voir les matches de la Coupe du monde de football, d’autres préféraient entendre ou réentendre du Brésil ce qui a fait aussi sa notoriété, à savoir la musique, ses chansons…


En effet…


« C’est la Samba Brésilienne

Née d’une chanson païenne

Qui, sans le moindre faux pas

Dans les bras

D’un beau gars

Vous invite aux ébats

De là-bas

Dansez, dansez, dansez tous la Samba

Dansez, dansez, mais n’exagérez pas

C’est la Samba Brésilienne… » chantait-on, en 1948, grâce à Raymond Vincy et Francis Lopez…


 

Mais la musique du Brésil est multiple, puisque ses rythmes se comptent par dizaines, issus d’Afrique, d’Europe et de la culture indienne… Découvrons toute sa diversité… Et ce, grâce à un petit ouvrage de 235 pages.


L’auteur raconte l’histoire de quarante chansons du Brésil : l’époque de leur naissance, les créateurs et le voyage de la chanson aussi bien dans le pays d’origine qu’à l’étranger….


 

Alors, partons à la découverte de Tico-tico no fubá chanté par Carmen Miranda et dont l’auteur n’eut pas le temps de profiter du succès, puis poursuivons avec l’un des succès de Tom Jobim, Águas de março, continuons avec Ai, se eu te pego chanté par Michel Teló…

 

Ce livre est un enchantement dont on ne se lasse pas, si on aime vraiment la musique du Brésil… Ces pages nous apprennent que certaines mélodies sur lesquelles des paroles en langue française ont été écrites, viennent du Brésil comme Fio maravilha repris par Nicoletta, Canta, cant, minha gente repris par Nana Mouskouri sous le titre Quand tu chantes.

 

 

Il serait dommage de se priver de ce petit voyage musical, il suffit juste de plonger dans ce livre et vous serez transporté loin de chez vous…          

Repost 0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 10:36

 

LHERMEY, Claire, Mon costume médiéval, mieux le connaître et le créer, ÉQUINOXE, 2009

 

Si vous désirez savoir comment s’habillaient l’homme et la femme du Moyen Âge, voici un ouvrage de petit format qui répondra à vos attentes. Mieux, il vous permettra, si vous savez coudre, de réaliser un costume médiéval.

 

Le Moyen Âge représentant mille ans de notre Histoire, l’ouvrage se divise en différentes périodes.

 

Avant de découvrir les vêtements, quelques explications sont données au sujet des tissus employés durant tous ces siècles et des couleurs utilisées pour teindre les étoffes.

 

Une petite étude sur, entre autres, les costumes féminin, masculin, religieux, des enfants et des paysans précédent les patrons qui sont donnés et qu’il faut reproduire à taille réelle.

 

Des explications sont aussi fournies sur les accessoires qui accompagnent les vêtements.

 

 

Au fil des pages, vous trouverez quelques renseignements sur des hommes et des femmes qui ont marqué le Moyen Âge : Aliénor d’Aquitaine, Thibaud de Champagne, Blanche de Castille….

 

Un petit lexique et une courte bibliographie concluent cet ouvrage.

 

 

 

Richement illustré et agréablement coloré, ce livre est une invitation au voyage dans notre passé, surtout pour celles et ceux que le Moyen Âge passionne.

Repost 0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 10:00

 

 MARCIGNY, Cyril, BÉTARD, Daphné, La France racontée par les archéologues : Fouilles et découvertes au XXIe siècle, Gallimard Inrap, 2012

 

L’Histoire d’un pays n’est pas seulement le fruit d’un passé écrit qui ne peut que remonter à l’Antiquité. Les fouilles archéologiques permettent non seulement de remonter à la préhistoire de notre passé, mais aussi de confirmer ou d’infirmer ce que les écrits anciens ont pu nous raconter.

 

Depuis dix ans, l’I.N.R.A.P. (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) effectue sur tout le territoire de la France métropolitaine et des D.O.M. R.O.M. des recherches qu’il a choisies de faire connaître au public grâce à un bel ouvrage.

 

Cinq chapitres retracent les étapes de ce voyage. L’ouvrage, richement illustré, s’ouvre sur une frise chronologique dévoilant par la même occasion les thèmes abordés. Une carte, page suivante,  permet de situer les différents lieux des fouilles.

 

Ces « archives du sol » apportent de précieuses informations quant à la vie quotidienne, les techniques agricoles, artisanales et industrielles d’autrefois. Ainsi nous pouvons découvrir les différents aspects de notre territoire.

 

Quelque deux cents pages vous emmèneront, entre autres, dans la Marseille grecque, dans le baptistère d’Ajaccio. Vous découvrirez aussi bien un village gaulois que le château des comtes de Toulouse. Ce voyage couvre plus de deux cent mille ans de notre Histoire en 168 sites.

 

Cette lecture du sol raconte notre passé autrement.

Repost 0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 15:51

 

LHERMEY, Claire, Mon Almanach médiéval, Équinoxe, 2011

 

Le Moyen Âge passionne toujours. Si cette période de notre Histoire vous intéresse, cet ouvrage est pour vous.

 

Grâce aux douze mois de l’année, vous apprendrez ce qu’il était possible de faire, autrefois, au fil des saisons. Le temps était alors rythmé autrement !

 

L’auteur raconte différentes anecdotes.  Travaux des champs, divertissements sont décrits.

 

Si vous aimez les activités manuelles, vous pourrez réaliser, entre autres, un petit banc, faire de la calligraphie.

 

Pour chaque mois de l’année, des recettes sont proposées.

 

D’un petit format, ce livre se lit au gré des envies. Joliment illustré, cet almanach est une agréable façon de découvrir le Moyen Âge.

Repost 0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 14:59

DAC, Pierre, BLANCHE, Francis, Malheur aux barbus, Omnibus, 2010

 

Les Éditions Omnibus ont déjà publié, pour notre plus grand plaisir, les textes du Pierre Dac. Voici un quatrième tome !

 

Mais celui-ci a une particularité : il a été écrit à quatre mains !

 

 

Tout commence il y a…

 

Jacques Plessis qui a rédigé la préface de ce dernier volume, nous narre l'épopée de Malheur aux barbus.

 

"En écoutant la radio, Pierre Dac, 57 ans, se déchaîne contre un monologue interprété par Francis Blanche, 28 ans. […]. Ce sketch ressemble à s'y méprendre à un texte du Roi des Loufoques, écrit bien avant la guerre, pour une émission diffusée sur la Poste Parisien."

 

Quelques jours plus tard, Pierre Dac décide de se rendre au théâtre La Bruyère afin de rencontrer Francis Blanche qui est à l'affiche de Branquignol. Après avoir dit, en se faisant bien entendre, le fond de sa pensée, Pierre Dac s'entend dire par Francis Blanche qu'il faut aller régler ce conflit au bistrot du coin. Vaste programme !

 

Ils décident, après quelques tournées, de travailler ensemble !!! Naît alors, assez rapidement l'idée du feuilleton radiophonique…  213 épisodes seront diffusés….

 

 

À défaut des les entendre, vous allez pouvoir les lire ! Certes, il vous manquera le son des voix de la fameuse équipe de comédiens rassemblés par Pierre Dac et Francis Blanche, mais vous aurez au moins les mots !

 

Vous allez donc, pour certains découvrir, pour d'autres redécouvrir, les détectives Black and White, le reporter Fred Transport et sa fiancée Carole Christmas… et quelques autres encore, lancés à la poursuite de l'infâme Furax… Leurs aventures vous feront voyager et rire surtout !!!

 

Plongez-vous sans hésiter entre le 15 octobre 1951 et le 28 juin 1952, date de diffusion de ces 213 épisodes….

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:13

BURRUS Christina, Frida Kahlo, "Je peins ma réalité", Découvertes Gallimard, Coll. arts, 2007

 

Cette collection, au format poche, procure toujours un immense plaisir à qui l'a entre les mains…

 

Découvrons un autre ouvrage de cette magnifique collection.

 

 

Le voyage est pour le Mexique. Il s'agit de faire la connaissance du célèbre peintre que fut Frida Kahlo.

 

Avant de lire, le lecteur a sous les yeux des tableaux du peintre et quelques photographies d'elle. Ensuite, viennent quatre chapitres qui vous plongent dans l'univers de cette femme.

 

Tout commence par le voyage du père, Karl Wilhelm Kahlo. Ce dernier quitte son pays natal, l'Allemagne pour le Mexique. Là-bas, il construira sa vie.

 

 

Le chapitre premier évoque la naissance et les premières années de la vie de Frida Kahlo de sa première maladie jusqu'à son terrible accident d'autobus, le 17 septembre 1925. Le lecteur prend connaissance non seulement de l'univers familial de l'artiste mais aussi du contexte politique du Mexique de l'époque.

 

Dans le chapitre deux, l'auteur évoque la rencontre du peintre Diego Rivera et de Frida Kahlo. C'est à partir de ce moment-là que sa carrière artistique débute. Elle fait des choix politiques en s'engageant auprès du parti communiste. Elle met en avant la culture mexicaine adoptant, entre autres, le costume Tehuana.

Elle part avec Diego Rivera pour les États-Unis. C'est à la fois le moment des épreuves et de la nostalgie du pays.

 

Dans le chapitre trois, le lecteur entre dans la vie du couple. Diego Rivera et Frida Kahlo connaissent des moments difficiles  et des moments de calme. Ils accueillent Léon Trotski qui a fui son pays l'Union Soviétique.

En 1938, une première exposition des tableaux de Frida Kahlo a lieu. Succès critique et commercial sont au rendez-vous. La France, par l'intermédiaire d'André Breton, lui ouvre ses portes.

 

Dans le dernier chapitre, l'auteur raconte les dernières années de la vie de l'artiste. Malgré les souffrances dues à son accident et aux nombreuses opérations qui suivirent, Frida Kahlo peint. Elle est alors une artiste reconnue et courtisée. Elle est aussi professeur. Elle s'éteint à l'âge de quarante-sept ans.

 

 

À la fin de l'ouvrage, le lecteur trouvera quelques extraits de la correspondance de Frida Kahlo et de son journal intime ainsi que des témoignages d'autres artistes.

 

L'ouvrage est riche en photographies et reproduction de tableaux de l'artiste. C'est un véritable plaisir d'avoir cet ouvrage entre les mains.

Repost 0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 14:48

 

LASSERRE Hélène, BONOTAUX Gilles, Mon chat est un hypocrite, Larousse, 2010

 

Peut-être avez-vous un chat. Mais êtes-vous certain de connaître ce petit félin tigré qui aime à ronronner dès que vous êtes près de lui ?

 

Ce livre d'un petit format devrait répondre à vos interrogations ! Qui est donc cet animal à quatre pattes qui occupe votre quotidien ?

 

En moins de cent pages, vous saurez enfin qui est ce petit compagnon. Ce livre est une espèce de B.D. qui décrit, avec beaucoup d'humour,  la personnalité de votre chat.

 

Dorénavant, vous pourrez anticiper, car vous connaîtrez toutes les ruses dont votre chat est capable…

 

Au fil des pages, le lecteur découvre comment le chat agit pour arriver à ses fins. Cet animal est, comme le dit l'auteur, "hypocrite, voleur, exigeant, capricieux, psychotique, inquiétant, trouillard, vandale, frimeur, égoïste, opportuniste, jaloux, rustre, hédoniste et ridicule." Et c'est tant mieux pour lui, car après tout, c'est pour toutes ces raisons que nous l'aimons…. Et qu'il nous manque tant quand il s'en va après avoir partagé plusieurs années de notre vie…

Repost 0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 10:05

 

ERLANDE-BRANDENBURG Alain, L'Art roman, un défi européen, Découverte Gallimard, Coll. Arts, 2009

 

Vous connaissez déjà cette collection dont il a été question plusieurs fois dans cette rubrique.

 

Cette fois, l'ouvrage nous permet de voyager dans l'Europe médiévale.

 

Quatre chapitres nous font entrer pas à pas dans ce Moyen Âge marquée par le christianisme. L'an Mil connaît à la fois un renouveau économique, politique et religieux. Toutefois, l'Europe de cette période n'est pas en rupture avec les traditions carolingienne et antique.

 

 

 

Dans le premier chapitre, l'auteur nous présente l'Europe médiéval de l'an Mil. Afin de mieux comprendre cette période, il évoque les premiers chrétiens du IVe siècle et la transition entre l'Empire roman et l'Empire carolingien. Ensuite, il explique ce qu'est l'Europe chrétienne.

 

Ceci étant dit, il présente les différents univers artistiques de cette période.

 

 

Dans le deuxième chapitre, il nous emmène au début du XIIe siècle. Petit à petit, les maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre et les artistes réalisent des œuvres dont l'esthétique est en rupture avec celle de Constantin : l'art roman est né. Chaque pays d'Europe compte de nombreuses églises et monastères. Mais c'est aussi, entre autres, la naissance du palais urbain.

 

 

Dans le troisième chapitre, l'auteur explique l'importance de l'image dans le monde chrétien. Dorénavant, l'Église reconnaît de façon définitive le rôle de l'image. Elle permet une meilleure compréhension de la foi aux fidèles. Elle est donc présente partout : fresques, codex d'ouvrage…

 

 

Dans le quatrième et dernier chapitre, l'auteur parle de ceux qui furent les créateurs de l'art roman : peintres, sculpteurs, architectes, enlumineurs, orfèvres, verriers… Tous durent inventer, réapprendre certaines techniques afin de répondre à de nombreuses commandes. Il s'agissait alors de relever un défi : joindre la technique à la beauté.

 

L'ouvrage est suivi d'une partie "témoignages et documents." Il s'agit d'extraits d'ouvrages issus de différentes époques.


En annexe, vous trouverez un glossaire ainsi qu'une bibliographie, une table des illustrations et un index.

 

 

L'ouvrage est magnifiquement illustré. Les photographies sont superbes et nous donnent à voir un monde médiéval dont la richesse artistique n'est plus à démontrer. Ce voyage dans le temps est un délice… et comme toujours dans un format poche….

Repost 0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 13:34

DEBAINE-FRANCFORT Corinne, La redécouverte de la Chine ancienne, Découvertes Gallimard, Coll. Archéologie, 1998

 

Découvrons un autre ouvrage de cette collection.

 

Cette fois, nous partons pour la Chine.

 

L'ouvrage s'ouvre sur de magnifiques photographies de l'armée de terre cuite de Qin Shi Huangdi.

 

Viennent ensuite six chapitres.

 

Nous apprenons tout d'abord que l'archéologie, "en tant que science moderne de recherche sur le terrain, n'est pourtant apparue qu'assez tardivement, dans les années 1920."

 

Au fil des pages de ce premier chapitre, nous découvrons ce riche patrimoine ancien, ainsi que ceux qui ont contribué à le mettre à jour.

 

Dans le deuxième chapitre, nous remontons le temps. La Chine compte de nombreux sites datant du néolithique : Yangshao, Majiayao…

 

Dans le troisième chapitre, nous découvrons les Shang. Lors de cette période, l'écriture, la métallurgie, les premières villes apparaissent.

 

Dans le quatrième chapitre, nous sommes au milieu du IIe millénaire. Les Zhou prennent alors le pouvoir. Petit à petit la Chine passe de la royauté à l'empire.

 

Dans le cinquième chapitre, nous assistons à la naissance de l'Empire chinois. Le roi de Qin prend le titre de Shi Huangdi.

 

Le sixième chapitre est consacré aux Han qui régnèrent pendant quatre cents ans en Chine.

 

Quelques documents et une chronologie détaillée terminent l'ouvrage.

 

 

Ce voyage au cœur de la Chine ancienne est un merveilleux délice. Les photographies sont magnifiques, les textes clairs et agréables. En plus ce format poche peut être emmené partout et vous permettre de rêver un instant…. Bon voyage !

Repost 0