Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 10:33

Hel désigne à la fois le royaume des morts et la déesse qui y réside.


Hel exprime l’idée de couvrir et de cacher que confirme l’archéologie grâce à la présence de tertres ou tombes collectives dénommées skibsœtninger.


 

Dans ce royaume des morts ne sont présents que ceux qui ont péri ailleurs que sur le champ de bataille ou en mer. La Valhöll accueille, en effet, les premiers, et Rán les seconds.


Les différentes représentations connues donnent à voir un pont qu’il faut traverser pour s’y rendre, une rivière qui l’entoure et un chien qui monte la garde.


 

Quand Hel évoque la déesse qui préside aux enfers, elle doit être une hypostase de Skadi, et remonte à l’une des trois figures fondamentales de la Déesse-Mère.


Snorri nous décrit cette déesse mi-noire mi-bleue. Elle est aussi la fille de Loki et la sœur de Midgardsormr et de Fenrir.


 

Les attributs de la déesse sont les suivants : une assiette qui se prénomme « faim », un couteau qui a pour nom « famine », un serviteur qui est « le traînard », un lit qui est « grabat ».

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 09:57

 

 

Hermódr, qui signifie peut-être « vaillant guerrier », serait le frère de Baldr et par conséquent l’un des fils d’Ódinn et de Frigg.


 

Après la mort de Baldr, Frigg réussit à convaincre Hermódr de se rendre au domaine de Hel –le domaine des morts- afin de lui demander de lui rendre son fils. Hel fixe alors une condition : tous les êtres et toutes les choses doivent pleurer Baldr. Mais comme ces conditions ne sont pas remplies, Hel garde Baldr.


 

L’écrivain et homme politique islandais, Snorri Sturluson (1179-1241) raconte avec précision la chevauchée de Hermódr dans l’un de ses poèmes.


Hermódr monte le cheval d’Ódinn, Sleipnir. Il traverse d’obscures vallées, puis franchit la rivière Gjöll sur le pont Gjallarbrú. Quand il arrive au royaume de Hel, ce dernier est entouré d’une grille très haute qu’il réussit à faire franchir au cheval. Il voit alors Baldr.


 

 

Ce thème du héros, parvenant à descendre aux enfers, revient dans d’autres textes et sous différentes formes.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 15:53

 

CAIRPRE

 

Cairpre est le fils de Conchobar. Nommé aussi Cairpre Cenn Chaitt, Cairpre « à la tête de chat », il fut celui qui usurpa la royaume suprême et conduisit l’Irlande à sa perte.

 

Il fut tué par un chasseur d’Emain Macha, tandis qu’il se métamorphosait en lièvre.

 

 

EMAIN MACHA

 

Emain Macha est la capitale sacrée des Ulates.

 

Elle fut fondée par la déesse Macha.

 

Elle est le lieu où demeure le roi Conchobar.

 

 

C’est ici que commencent et finissement toutes les épopées ulstériennes.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 09:24

Sencha est le fils d’Ailill et le père de Fachtna Fathach.


Il est le druide de Conchobor dont il est l’historien.

 

 

Sencha est celui qui tient le rôle de pacificateur. Il parvient à calmer, grâce au pouvoir de sa baguette, la colère de ses compatriotes Ulates.

 

 

Sencha demande à Cuchulainn de céder son droit sur un tiers de la province qui lui revient, normalement, pour une année.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 14:02

Drutwas est le fils de Tryffin.

 

Son épouse est une femme fée.

 

Un jour, elle lui fait cadeau de trois oiseaux prénommés, Adar, Lywch et Gwyn. Ces oiseaux ont la capacité de comprendre la parole des hommes et peuvent réaliser ce que leur maître leur demande.

 

 

Drutwas, qui est aussi l’un des guerriers du roi Arthur, décide, un jour, de provoquer ce dernier par l’intermédiaire de ses oiseaux.

 

Drutwas possède un champ dans lequel il est le seul, avec le roi Arthur, à pouvoir entrer. C’est pourquoi, il demande à ses oiseaux de prendre sa place dans ce combat et de tuer la première personne humaine qu’ils verraient entrer en ces lieux. Mais Arthur, qui a été averti par une femme -tantôt présentée comme la sœur de Drutwas, tantôt comme la fille illégitime du roi Arthur-, du stratagème mis en place par Drutwas, se cache. Finalement c’est Drutwas qui est tué sur le lieu du rendez-vous.

 

Dans une autre version, le roi Arthur est retenu par cette même femme au moment où le combat doit avoir lieu. Pensant que les oiseaux ont déjà tué le roi Arthur, Drutwas entre dans le champ. Dès que les oiseaux l’aperçoivent, ils se jettent sur lui et le tuent. Ils comprennent trop tard qu’ils ont tué leur maître.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 10:54

Ce personnage, au caractère équivoque, est soit un nain, soit un géant.

 

Reginn apparaît à la fois dans l'Edda Poétique et dans la Saga des Völsungar.

 

Lorsque Reginn est présenté comme un géant, il est le frère de Fáfnir –personnage métamorphosé en dragon- et d'Otr.

 

Otr, qui a la forme d'une loutre, est tué par Loki. Les dieux, pour avoir causé la mort d'Otr, doivent verser une rançon à ses frères. Mais Loki s'en empare tandis qu'il va dérober le trésor du nain Andvari.

 

Reginn, qui est à la fois le père adoptif et le conseiller de Sigurdr, fabrique, pour ce dernier, une épée. Il s'agit de Gramr qui est une épée magique.

 

Reginn conseille alors à Sigurdr de tuer Fáfnir qui doit protéger  l'or du Rhin. Sigurdr obéit, puis fait cuire le cœur du dragon.

 

Alors qu'il vient de boire une goutte de sang du dragon, Sigurdr comprend le langage des mésanges qui se trouvent non loin de lui. Elles lui conseillent de tuer Reginn qui est sur le point de se débarrasser de lui afin de lui dérober le trésor.

 

 

Reginn figure sur la pierre runique de Ramsundsberget. Il apparaît décapité, avec à ses côtés, ses outils de forgeron. Il est aussi présent sur le portail en bois de l'église de Hylestad en Norvège. Il est représenté en train de forger l'épée destinée à Sigurdr.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 10:00

En Étrurie, Herclé/Héraclès est un dieu, non un héros.

 

Il est présent sur le foie de Plaisance. Alors que les autres divinités, malgré leur origine hellénique, ont un nom étrusque ou italique, celui-là apparaît sous une forme pratiquement grecque. Il faut reconnaître aussi que Herclé, ce héros grec devenu dieu étrusque, est présent en Étrurie depuis la fin du VIIe siècle avant notre ère.

 

Herclé figure, en effet, sur différents monuments ou objets.

 

Sur une pixis –boîte ou coffret le plus souvent de forme cylindrique- d'ivoire de Chuisi, il mène les bœufs de Géryon. Sur une plaque de Tarquinia, il tend une embuscade aux Centaures.

 

Comme ses travaux prennent une valeur symbolique, les chefs politiques tentent d'en tirer avantages. C'est pourquoi, il est probable que la présence d'Herclé maîtrisant le lion et le taureau sur les plaques de terre cuite d'Acquarossa a fonction de référence idéologique quand elle se trouve dans certains lieux.

 

Il existe aussi des mythes spécifiquement étrusques. Sur des miroirs, Herclé enlève une femme prénommée Mlaχυχ dont nous ne trouvons l'existence nulle par ailleurs.

 

Sur d'autres miroirs, Herclé est représenté, enfant, navigant sur un radeau d'amphores ou d'outres. Il s'agit probablement d'une navigation vers l'Au-delà.

 

Sur d'autres objets, nous apercevons Herclé introduire son Epiur –inconnu en Grèce- auprès de Tinia.

 

Sur d'autres représentations, Herclé, qui s'est réconcilié avec Uni, devient son fils adoptif comme l'atteste l'inscription figurant sur un miroir hercle unial clan (i.e. "Herclé, fils d'Uni"). La déesse l'allaite même.

 

Il existe aussi d'autres représentations, plus surprenantes celles-ci. Herclé est souvent en compagnie de Menrva qui semble avoir envers lui, l'attitude d'une épouse.

 

Ces mythes n'existent pas en Grèce ce qui semble mener à la conclusion suivante. Herclé est sans doute un nom donné à une divinité connue auparavant, et qui, malgré ses fonctions et son histoire, devait avoir quelques caractères de l'Héraklès grec.

 

Il semble que Herclé, en dépit de son nom grec, n'est pas un dieu importé. Une hellénisation importante de la plupart des mythes grecs ne peut parvenir à faire disparaître les traces d'une existence antérieure.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 10:21

Nous n'avons pas de certitude sur l'étymologie de ce nom propre.

 

Dans la tradition allemande, Völundir porte le prénom Welant, Weland ou Wieland.

 

Völundir est un dieu héros alfe. Certaines traditions font de lui un troll. Toutefois, Völundir ne semble pas avoir fait partie du panthéon nordique.

Völundir appartient à la fois au monde des hommes et à l'univers surnaturel.

 

 

Völundir est un forgeron merveilleux dont certaines ressemblances avec Icare ou Dédale sont incontestables. Le labyrinthe, en islandais, se dit, en effet, völundarhus (i.e. la "maison de Völundir").

 

Son existence est fort ancienne puisqu'il figure avec sa forge sur une pierre historiée de Gotland.

 

Völundir est souvent représenté en compagnie de son frère Egill qui est un archer très doué.

 

Dans un poème eddique, la Völundarkvida, les origines de Völundir nous sont contées. Il descend de géants.

 

Il connait des amours contrariées, est mutilé –les tendons aux creux de ses genoux furent coupés- mais se venge en tuant les deux fils de son bourreau et en réalisant des joyaux à partir de leurs ossements. Il viole la fille de son bourreau.

 

Il parvient à s'envoler grâce aux ailes qu'il a fabriquées.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 16:53

Gereint, qui est le compagnon d'Arthur, est le fils d'Erbin. Chrétien de Troyes lui donnera le prénom d'Érec.

 

Tandis qu'il accompagne Gwenhwyfar à la chasse au cerf, Gereint rencontre un chevalier qui se trouve sur un cheval blanc et qui est accompagné d'une femme très belle. Un nain les précède et fouette Gereint. Ce dernier poursuit le chevalier afin de le combattre.

Le chevalier arrive à Kaerdyff en triomphateur alors que Gereint est obligé de se réfugier dans un château qui est presque en ruine. Il se trouve chez Ynywl.

Alors qu'il séjourne chez Ynywl, Gereint s'entraine pour un tournoi qui aura lieu contre un homme plusieurs fois vainqueur.

Champion d'Enid, fille de Ynywl, Gereint triomphe du chevalier à l'épervier, Edern, fils de Nudd. Gereint rend alors ses terres à Ynywl et se rend en compagnie d'Enid à la cour du roi Arthur.

 

Trois ans ont passé. Gereint retourne dans le domaine de son père, Erbin, afin de s'occuper des domaines paternels. Mais comme il néglige ses affaires en restant constamment auprès d Enid, cette dernière se plait d'être tenue pour responsable de ce qui est survenu. Gereint est alors persuadé qu'Enid aime quelqu'un d'autre.

 

Armé, il décide de partir à cheval. Enid doit venir avec lui et chevaucher devant lui en loques. Elle a reçu l'interdiction de lui parler. Néanmoins Enid le prévient dès qu'un danger le menace. C'est pourquoi, il parvient à terrasser le comte Limwris et à vaincre Gwiffret. Il franchit ensuite le Pont Ultime.

 

Blessé, Gereint n'est pas reconnu par les gens d'Arthur qui le combattent. Finalement, il est soigné par Morgan Tut, puis il reprend la route. Il rencontre une femme dont l'époux a été tué par trois géants. Gereint les tue mais ses blessures s'ouvrent de nouveau.

 

Limwris héberge Gereint gravement blessé et Enid. Considéré comme mort, Gereint est mis en bière. Autour de sa dépouille, on festoie mais Enid refuse de se joindre à ces gens. Limwris lui donne une gifle. Soudain Gereint se réveille et fend Limwris en deux.

 

Gwiffret devient le compagnon d'armes de Gereint. Les deux compagnons sont reçus par le comte Owein.

Gwiffret et Gereint vont affronter le Clos de Nuage, ce verger enchanté gardé par une pucelle déesse. C'est le paradis au pommier et au cor magiques.

 

Gereint commence alors une initiation. Il prend place sur le Fauteuil interdit du Verger. Aussitôt Mabonagrain, le chevalier fantastique arrive et se jette sur Gereint qui le vainc. Il lui demande ensuite de lever le sortilège qui pèse sur le Clos de Nuage et le chevalier lui même en est dès lors délivré.

 

 

Gereint est le souverain régulateur de l'ordre cosmique. Après avoir délaissé le patrimoine paternel et s'être consacré totalement à Enid, Gereint reprend ses fonctions. Il sonne du cor et toute nuée s'en va laissant place à l'harmonie du monde.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 10:44

GWYFFRET

 

Gwyffret-le-Petit-Roi défend, alors qu'il est monté sur un gigantesque cheval, le pont qui enjambe une rivière servant de frontière avec l'Autre Monde.

 

Gereint parvient à triompher de Gwyffret et devient son compagnon. Tous deux se rendent chez le comte Owein.

 

Gwyffret part alors affronter le monde de la Connaissance et du Pouvoir contre Mabonagrain.

 

 

 

MABONAGRAIN

 

Mabonagrain est un chevalier qui défend le siège de la Puissance contre Gereint. Ce dernier sera vaincu par lui.

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article