Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 10:40

Ce verbe vient du latin classique sedere, ce qui signifie "être assis, siéger (pour un magistrat), séjourner, rester stable" (pour un objet).

 

En Ancien Français, ce verbe a plusieurs sens.

Il signifie d'abord "être assis, s'asseoir". Il a aussi le sens de "siéger dans une assemblée".

Lorsqu'il s'agit d'un objet, le verbe a le sens général de "se trouver dans une position" d'où "se dresser, s'étendre…" Seul le contexte peut permettre de préciser le sens.

Lorsque l'idée exprimée est le fait d'"être situé quelque part", le verbe signifie "demeurer, séjourner" d'où par spécialisation "assiéger" mais ce sens n'apparaît qu'au XIII e siècle.

Au XIII e siècle, ce verbe a le sens de "avoir lieu".

L'expression seoir coi signifie " rester tranquille".

Quand seoir est un verbe impersonnel, il a le sens de "convenir, plaire".

De nombreux dérivés existent :

Seage : ce substantif masculin signifie "droit de mouillage dans un port".

Seor : ce substantif masculin désigne "celui qui est sur un cheval".

Asseoir : ce verbe, qui vient de *assedere pour le latin classique assidere, est un composé de sedere. Ce verbe signifie "placer sur un siège, établir, assister, assiéger".

Desseoir : est préfixé de des- (valeur disjonctive). Ce verbe signifie "déplaire, affliger". Ce verbe sort de l'usage dès la Renaissance.

 

En Moyen Français, le verbe conserve les sens donnés ci-dessus. D'autres dérivés apparaissent comme l'adjectif seant (qui signifie "convenable, bienséant".) et sier qui apparaît au XVI e siècle et dont le sens est "se placer". L'expression sier arriere signifie "reculer, lâcher pied".

 

En Français Classique, le verbe demeure, mais il est dit vieux dans la première édition du Dictionnaire de l'Académie française en 1694. Il signifie encore "être dans une posture où tout le corps repose sur les fesse et sur le haut des cuisses". Au XVII e siècle, la conjugaison de ce verbe est devenue défective. Il est plutôt d'un emploi impersonnel.

Dans cette même édition de 1694, le Dictionnaire de l'Académie donne tous les dérivés qui existent. Ainsi, sédentaire, assiette, séance, bienséance, surseoir, président, présider, résident…. Sont issus de seoir.

Ce verbe, seoir, est maintenant d'un emploi rare et littéraire. Asseoir l'a remplacé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires