Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 10:20
Retournons au Moyen Âge. Cette recette est une adaptation du Liber de Coquina.

 

Faites cuire douze œufs durs. Écalez-les puis coupez-les en deux dans le sens de leur plus grand axe.

 

Retirez les jaunes et écrasez-les à la fourchette.

 

Mettez les blancs de côté.

 

Dans le saladier où vous aurez mis les jaunes, ajoutez une cuillère à café de marjolaine, une pointe de safran, deux clous de girofle broyés, quatre-vingts grammes de roquefort et deux œufs crus.

 

Mélangez bien le tout. Salez et poivrez.

 

Remplissez les demi-blancs d'œufs durs avec ce mélange. Placez une noisette de beurre sur chaque œuf et faites dorer le toute au gril.

 

Faites cuire dans une poêle douze bardes de lard fort fines.

 

Juste avant de servir, aspergez les œufs d'une cuillère à soupe  de vinaigre de vin brûlant.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 09:59

Je vous propose un petit voyage loin de la Métropole, en Nouvelle Calédonie….

 

 

Coupez en petits morceaux quatre cents grammes de fenouil.

 

Dans une poêle, faites fondre dix grammes de beurre.

 

Lorsque le beurre a fondu, déposez le fenouil découpé et faites le cuire, à feu moyen, pendant cinq minutes en le remuant sans cesse.

 

Découpez un avocat en deux et prélevez la chair avec une petite cuillère.

 

Mixez l'avocat avec le fenouil cuit.

 

Pressez un citron.

 

Découpez le second avocat en petits morceaux et versez dessus le jus de citron. Mettez l'ensemble de côté.

 

Dans une casserole, faites fondre, à feu doux, quinze grammes de beurre. Dès qu'il a fondu, ajoutez quinze grammes de farine et mélangez le tout. Ajoutez ensuite tout doucement vingt-cinq centilitres de lait. Il faut remuer tout le temps. Complétez avec vingt-cinq centilitres d'eau.

 

Ajoutez à cette sauce une bonne pincée de muscade râpée. Salez et poivrez.

 

Continuez la cuisson sur feu doux. Dès que la soupe bout, ôtez-la du feu. Ajoutez cinquante grammes de crème fraîche et les morceaux d'avocat citronné. Mélangez et servez aussitôt.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 10:00
Voici un dessert rapide à réaliser qui nous vient d'Indonésie.

 

 

Beurrez un moule un peu haut (style moule à soufflé).

 

Battez trois œufs avec 90 grammes de sirop d'érable. L'ensemble doit devenir mousseux.

 

Ajoutez à ce mélange 40 centilitres de lait de coco non sucré.

 

Versez le tout dans le moule beurré et faites cuire l'ensemble au bain marie dans une grande casserole.

 

Quand l'eau bout, couvrez le flan et laissez-le cuire à feu doux pendant environ trente minutes.

 

Quand le flan est cuit, laissez-le refroidir. Placez-le ensuite au réfrigérateur pendant au moins six heures.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 10:41
Retournons au Moyen Âge… Cette recette est une adaptation d'une des recettes du Ménagier de Paris.

 

 Épluchez un kilogramme de navets que vous ferez cuire cinq minutes dans un litre d'eau bouillante salée.

 

Afin de gagner du temps, achetez des châtaignes en conserve, donc déjà cuites. Il vous en faut 250 grammes.

 

Égouttez les navets cuits.

 

Remettez-les dans une casserole et ajoutez-leur les châtaignes et deux feuilles de sauge.

 

Mettez, à cette préparation, un verre d'eau et un verre de vin blanc. Salez un peu.

 

Quand le tout commence à bouillir, baisez et laissez mijoter 30 minutes.

 

Passez cette purée au mixeur.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 10:07
Partons en Italie, histoire d'avoir un peu de soleil… Voici une recette rapide à préparer et parfumée !

 

 

Épluchez quatre bulbes de fenouil en ôtant les parties fibreuses.

 

Coupez les bulbes en quartiers et émincez-les grossièrement.

 

Pelez une gousse d'ail et hachez-la finement.

 

Dans une casserole, faites chauffer trois cuillères à soupe d'huile d'olive. Versez-y le fenouil découpé et l'ail.

 

Salez et poivrez l'ensemble.

 

Faites revenir le tout pendant une minute. Versez ensuite un litre à un litre et demi d'eau.

 

Portez à ébullition. Puis baissez le feu dès que cela bout et laissez mijoter pendant vingt minutes.

 

Parsemez de persil plat finement ciselé.

 

Servez cette soupe avec des petits croutons.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 10:42
Revenons à la cuisine française de nos régions.

 

 

Épluchez et coupez en petits dés 400 grammes de carottes.

 

Épluchez et coupez finement un oignon.

 

Dans une casserole à fond épais, faites fondre deux cuillères à soupe de beurre. Ajoutez les carottes, un litre de bouillon, deux cuillères à soupe de purée de tomate et deux cuillères à soupe de riz.

 

Laissez cuire le tout à feu doux pendant vingt minutes.

 

Mixez la soupe et ajoutez-lui quatre cuillères à soupe de crème fraîche.

 

La soupe ne doit plus bouillir. Salez, poivrez et ajoutez une dernière cuillère à soupe de beurre.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 10:02
Cette fois, je vous propose un voyage au XVIIe siècle. Cette recette est tirée d'un ouvrage de Nicolas de Bonnefons. Il s'agit du Jardinier françois.

 

Épluchez un gros chou-fleur que vous ferez cuire dans une grande casserole. La cuisson ne doit pas dépasser dix minutes afin que le chou-fleur ne soit pas trop tendre.

 

Dans une casserole, versez deux cuillerées à soupe de vinaigre de xérès. Faites-le chauffer.

 

Dès qu'il bout, ajouter-lui quatre-vingts grammes de beurre.

 

Faites une émulsion en tournant la préparation constamment et vigoureusement au fouet. Cette sauce peut bouillir même lorsque vous continuez de la tourner.

 

Salez et ajoutez une grosse pincée de noix de muscade.

 

Versez cette sauce sur le chou-fleur que vous venez d'égoutter et servez aussitôt.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 10:47
Aujourd'hui, je vous propose un voyage culinaire dans l'Angleterre du XVIIIe siècle. Cela vous surprend sans doute…

 

Il y a quelques années, à la bibliothèque municipale de Tarbes fut découvert un manuscrit anglais datant de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle. Il contenait des recettes de cuisine rédigées par Elizabeth O'Brien et Sarah Henrietta Dudley.

 

Voici l'adaptation de l'une de ces recettes d'Outre Manche.

 

Achetez une pâte feuilletée que vous placerez dans un moule. Piquez la pâte avec une fourchette.

 

Épluchez un citron. Déposez le zeste dans casserole d'eau bouillante. Faites-le cuire pendant quinze minutes.

 

Placez le jus de citron et le zeste cuit dans un mixer. Ajoutez-leur cent cinquante grammes de sucre en poudre, trois œufs entiers et un jaune d'œuf, cinquante grammes d'amandes en poudre, 125 grammes de beurre fondu. Mixez bien le tout.

 

Versez cette crème dans une casserole et faites-la épaissir à feu doux en la remuant constamment.

 

Dès qu'elle commence à épaissir, coupez le feu et versez la crème sur la pâte feuilletée.

 

Faites cuire le tout à 210° C pendant environ trente minutes. L'ensemble gonfle beaucoup. Le dessus doit être doré.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 10:53

Retournons au Moyen Âge avec une recette du Mesnagier de Paris.

 

Épluchez un kilogramme de coings bien mûrs. Coupez-les en petits quartiers. Mettez de côté le cœur et les pépins et glissez-les dans une mousseline fort fine que vous nouez.

 

Dans une grande casserole, déposez les quartiers de coings et la mousseline. Versez sur le tout une bouteille de vin rouge (Bourgogne ou Côte du Rhône). Faites cuire l'ensemble pendant une heure.

 

Quand les fruits sont cuits, arrêtez la cuisson et ôtez la mousseline.

 

Mixez la préparation.

 

Faites fondre 750 grammes de miel dans une casserole et faites-le réduire de moitié.

 

Versez le miel sur la purée de coings.

 

Mélangez l'ensemble et faites cuire de nouveau jusqu'à ébullition en remuant tout le temps.

 

Quand la pâte a épaissi, enlevez du feu et ajoutez ½ cuillère à café de cannelle, de gingembre, de muscade. Deux clous de girofle broyés et les graines écrasées de quatre gousses de cardamome.

 

Mélangez bien et laissez refroidir.

 

Versez la pâte sur un grand plateau et laissez sécher pendant plusieurs jours.

 

Quand la pâte est bien sèche, coupez-la en morceaux de la taille d'un gros bonbon. Vous pourrez ensuite les conserver dans une boîte en fer.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 10:53

Intéressons-nous seulement à une partie de ce texte à savoir les recettes de cuisine.

 

L'ouvrage, rédigé en 1393, n'était pas destiné à être divulgué. Il fut composé pour l'épouse de l'auteur. Cependant, nous connaissons trois manuscrits qui ont été recopiés à partir du texte original au XVe siècle. Le Mesnagier de Paris ne fut publié qu'au XIXe siècle.

 

Dans une première partie, l'auteur nous donne le plan général de son ouvrage. Le recueil culinaire fait partie de la troisième partie qui est divisée en plusieurs sous-parties.

 

La première sous partie s'intitule "Généralité, menus généraux avec présentations des fournisseurs et la proposition de différents menus pour les jours gras et pour les jours maigres." Deux menus de fêtes se trouvent dans cette partie.

 

La deuxième sous partie contient l'ensemble des recettes du livre. Après quelques généralités sur la façon de tuer les animaux, de préparer les viandes…, l'auteur offre ensuite les recettes.

 

Le chapitre premier est consacré aux potages. Il s'agit du premier temps du repas au Moyen Âge.

 

Le deuxième chapitre est sur les rôtis de viande. Avec les poissons, la viande est le deuxième temps du repas.

 

Le troisième chapitre, fort court, est consacré aux pâtés. L'auteur aborde ensuite les poissons. Le quatrième chapitre est consacré aux poissons d'eau douce, le cinquième aux poissons de mer ronds et le sixième aux poissons de mer plats.

 

Le septième chapitre est destiné aux œufs. L'auteur propose de nombreuses façons de les accommoder.

 

Le huitième chapitre est consacré aux entremets, fritures et dorures.

 

Le neuvième chapitre propose différentes façons de faire des sauces. Elles peuvent être non bouillies ou bouillies.

 

Deux chapitres sont consacrés aux malades. L'un s'intitule  "les breuvages pour malades" et l'autre "les potages pour malades."

 

Les deux derniers chapitres, intitulés "diverses petites choses complémentaires" et "autres petites choses", donnent des conseils divers et variés. Par exemple, l'auteur explique comment préparer l'eau qui permettra de se rincer les doigts à table, comment fabriquer de la colle ou encore comment conserver des roses rouges. Des recettes sont aussi présentes.

 

Parmi les quelque 409 recettes proposées, 148 sont issus du Viandier. L'auteur les a recopiées en y apportant quelques précisions. Toutefois, l'auteur présente de nouvelles recettes, comme les gaufres et les crêpes. L'auteur accorde une place plus importante aux légumes que le Viandier.

Repost 0
Published by Clélie - dans Cuisine
commenter cet article