Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 11:12
Lors des travaux d'aménagement de la déviation de la route départementale 900, de vastes nécropoles protohistorique et antique ont été découvertes. Elles se trouvent à l'Ouest de Perpignan au lieu-dit Negabous.

 

La nécropole protohistorique, qui fut en usage entre le IXe siècle et le VIIe siècle avant notre ère, fait une superficie de 8 600 mètres carré.

Trois cents tombes à incinération ont été mises à jour. Occupant le terrain du Sud vers le Nord, ces tombes sont soit groupées soit superposées. Les archéologues attendent les résultats des analyses afin de savoir les liens qui pouvaient unir les défunts.

 

À la fin de l'âge de Bronze et au début de l'âge de Fer (entre 1400 et 800 avant notre ère), les urnes dans lesquelles sont les cendres des défunts, étaient déposées dans des fosses en pleine terre et seulement protégées par un couvercle. Quelquefois, des vases d'offrandes accompagnaient ces urnes.

Parmi les 263 tombes qui sont en bon état, se trouvaient 687 vases. Les archéologues ont découvert des restes humains, des objets devant appartenir aux disparus et des petits vases emboîtés dans des grands. Environ un millier de vases ont été découverts.

 

Dans les tombes de l'âge de Bronze final, les archéologues ont trouvé des céramiques décorées avec des motifs géométriques incisés. Certaines urnes contiennent, avec les restes humains, des objets du quotidien comme les rasoirs, les pinces à épiler et les fusaïoles en terre cuite. Ce dernier objet est féminin. Des objets tels que bracelets, perles épingles marquent la présence d'individus plus aisés.

 

Dans les tombes de l'âge de Fer (800 à 450 avant notre ère), les céramiques sont en majorité non décorées. Toutefois quatre d'entre elles possèdent des décors géométriques très élaborés. Des vases de ce type ont d'ailleurs déjà été découverts dans d'autres nécropoles à incinération à Mailhac (11) et à Agde (34). Ces vases sont considérés comme marqueurs de prestige.

 

Huit cents ans plus tard, une nécropole antique, datée entre le IIe et le IVe siècle, fut établie sur l'extrême Sud Ouest du terrain. L'inhumation demeure la pratique majoritaire dans cette nécropole.

Soixante et une tombes ont été découvertes. Chaque défunt a été placé dans une tombe maçonnée –tombe dite à bâtière- aménagée avec des tuiles plates ou dans des fosses encerclées de galets. Le corps d'un enfant a été découvert dans une amphore.

 

Cette découverte, annoncée en octobre dernier, n'a pas fini de tout nous dévoiler. Des analyses anthropologiques des restes osseux nous donneront les renseignements quant à l'évolution des gestes funéraires. Nous apprendrons aussi les caractéristiques des groupes humains, leurs morphologies. Nous pourrons déterminer quels étaient les réseaux commerciaux dans lesquels s'inscrivent ces nécropoles.

 

L'aventure continue donc, mais en laboratoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Pêle-mêle
commenter cet article

commentaires