Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 10:25
Pierre Gringore naquit en Normandie, sans doute à Thury-Harcourt (Calvados) vers 1475. Il semble être issu d'une famille bourgeoise.

 

Il fut, sa vie durant, surtout un écrivain politique au service de la propagande du roi Louis XII. À l'avènement de François Ier,  Pierre Gringore n'eut pas la faveur royale.  C'est pourquoi, il dut chercher d'autres protecteurs. Il devint alors le 5 avril 1518, le héraut d'armes du duc Antoine de Lorraine. Il vécut dès lors à la cour de Nancy où il épousa Catherine Roger.

 

Nous savons peu de choses de sa vie.

 

 À la fin du XVe siècle, Pierre Gringore se trouvait à Paris. Il ne semble pas avoir été formé à l'université. Par contre, il travailla rapidement dans le domaine de l'édition. L'imprimerie était alors une invention récente à laquelle il accorda une place très importante. Il publia avec un soin particulier tous ses écrits. D'ailleurs son premier livre, le Chasteau de Labour, parut en 1499. Il s'agit d'un poème fort long dans lequel apparaissent plusieurs allégories comme Châtiment, Disette, Souci…

 

En novembre 1501, Pierre Gringore dirigea à Paris la représentation d'une pièce de théâtre –un mystère- donné en l'honneur de l'archiduc Philippe d'Autriche. Il appartenait alors à la confrérie théâtrale des Enfants sans souci où il occupait la fonction de Mère Sotte. Il fut le directeur de cette troupe pendant vingt ans. Ce passionné de théâtre fut aussi  poète, traducteur, dramaturge et acteur.

 

Peu après, il fut de nouveau mêlé à l'actualité dans l'affaire des "Rustauds", révolte des paysans luthériens.

 

Il mourut en 1538 ou 1539 en Lorraine.

 

L'œuvre de Pierre Gringore est abondante. Parmi tous ses écrits, le plus connu demeure la Sottie contre le pape Jules II qui fut jouée pour la première fois le 25 février 1512.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires