Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 11:15

 

 

BRÈVE HISTOIRE DE PONTS


« Nous sortîmes de Salamanque et nous arrivâmes au pont, à l’entrée duquel se trouve un animal de pierre, qui a presque la forme d’un taureau. L’aveugle m’ordonna de m’approcher de cet animal, et une fois là, il me dit :

« - Lazare, approche ton oreille de ce taureau et tu vas entendre un grand bruit dedans. »

La Vie de Lazarillo de Tormès, Flammarion, Coll. GF, 1994


 

La fonction première d’un pont est de pouvoir enjamber un espace vide, telle une vallée, ou de franchir un obstacle, telle une rivière.


Le pont ainsi construit peut servir soit de route pour les différents moyens de transports –piétons, vélos, automobiles, poids lourds, trains- soit de conduite permettant, entre autres, la distribution de l’eau.


Au fil des siècles, les techniques de construction ont évolué, l’emploi de certains matériaux est apparu.


 

ANTIQUITÉ (3 500 avant notre ère à 476 de notre ère)


Le premier pont fut probablement un tronc d’arbre tombé accidentellement au dessus d’une rivière qui ne pouvait pas être traversée à gué.


Puis l’homme, s’inspirant de ce que la Nature lui avait montré, construisit des ponts. Il utilisa ce que son environnement lui offrait pour bâtir : liane, bois et  pierre.


Le plus vieux pont du monde, connu à ce jour, est le pont de Kazarma en Grèce. Construit par la civilisation mycénienne vers 3 300 ans avant notre ère, ce pont est fait de bloques de pierre calcaire qui ont été empilés sans aucun liant. Il est encore en usage actuellement.


En 407 avant notre ère, Darius fit construire des ponts de bateaux sur le Danube.


Dans le bassin méditerranéen, Roma connaît son premier pont sur le Tibre. Il s’agit du pont Sublicius, mais il était en bois.


En 127 avant notre ère, le premier pont de pierre –le pont des Sénateurs- est construit à Roma sous Caius Flavius Scipio. Il sera détruit en 1598. D’autres ponts sont construits ensuite dans la Ville éternelle.


 

Après la conquête romaine, la Gaule devient Province Romaine et s’étend du Rhin jusqu’à l’Océan.


Auguste et son gendre Agrippa établissent un réseau routier, les voies de communication étant avant tout un instrument essentiel de leur politique.

Une administration voit le jour. S’il est vrai que chaque cité avait une certaine autonomie, c’est Roma qui conserve la pouvoir de décision quant à certains travaux.


Les Gaulois avaient déjà construit des ponts faits de bois et de pierre. Les Romains introduisent une technique différente des Gaulois. Ils apprennent aux Gaulois les techniques de l’extraction, de la taille et de la construction de la pierre.


Nous savons assez peu de choses quant aux financements des travaux de construction. Toutefois, nous savons que les ponts, souvent conçus par des ingénieurs romains, sont toujours construits aux frais des populations locales et aussi grâce aux habitants des environs.

 

 

MOYEN ÂGE (476 à 1453)

Après la chute de l’Empire romain, l’Occident connaît une période difficile. L’entretien et le développement des voies de communication sont freinés.


Lorsque Charlemagne succède à son père, il accorde une place importante aux voies de communication. Il charge les Missi Dominici (i.e. « les envoyés du seigneur ») d’entrer en contact avec l’évêque et le comte de chaque ville afin de veiller à la réparation des ponts qui s’y trouvent. Mais de nombreux problèmes ne permettent pas la construction de ponts, voire la restauration de certains d’entre eux durant cette période.


À la fin de l’empire de Charlemagne, le monde féodal se met en place : de nombreux fiefs apparaissent. Chacun d’entre eux devant prendre en charge leur sécurité, il faut alors s’assurer que les points de passage pourront être défendus et au besoin détruits. Cela incite l’Église à placer certaines constructions sous sa protection. C’est le cas des ponts.


Cependant faire un pont reste complexe et pas uniquement pour des raisons budgétaires. Il faut aussi trouver des constructeurs. Il faut attendre la fin du Moyen Âge pour voir plusieurs ponts construits. La Guerre de Cent ans, puis les Guerres de Religion ralentiront les constructions de ponts.

 

Souvent au Moyen Âge, les ponts ont différentes fonctions.


Sur quelques ponts, des habitations sont construites. En Europe, les villes sont entourées d’enceinte afin d’assurer leur protection. Cela limite alors le nombre d’habitations. C’est pourquoi des boutiques et des maisons sont construites sur les ponts. Plusieurs étages sont faits. Beaucoup de ponts étant en bois, les incendies sont alors fréquents. En plus, plusieurs ponts s’écroulent sous le poids des maisons ou sont emportés par des crues.

Le Ponte Vecchio, à Firenze (Florence, en Italie) demeure l’un des seuls ponts habités. Il fut construit en 1345 et était occupé par des commerces ce qui est toujours le cas.


Cette habitude perdurera jusqu’à la fin du XVIIe siècle.

Parfois le pont est fortifié. Il fait alors partie d’un système de défense de la ville. La ville de Cahors, dans le Lot (46), en est un exemple. Le pont Valentré, qui compte trois tours d’une hauteur de quarante mètres, est construit à partir de 1308. Achevé vers 1378, il permet cependant de ralentir la progression des Anglais lors de la guerre de Cent Ans.

 


ÉPOQUE MODERNE (1453 à 1789)


Le financement des ponts est réalisé grâce au prélèvement effectué sur les différents impôts.

Un service de voirie est crée à la fin du XVIe siècle.


L’organisation du corps des Ponts et Chaussées fait l’objet des arrêtés de 1713 et de 1716.

À partir de la seconde moitié du XVIIe siècle, les ponts sont des ouvrages plus solides. Ils sont souvent plus larges et la plupart du temps précédés d’amples avenues.


Les ponts en pierre sont plus fréquents. Ce fut le cas notamment à Paris. Le Pont-Neuf fut construit en 1578 et achevé en 1607. Le Pont-Neuf est aussi le premier pont sur lequel il ne fut pas bâti de demeure. En plus ce pont est muni de trottoirs –les premiers de Paris- qui protègent les piétons. Au dessus de chaque pile, des terrasses de forme circulaire ont été installées permettant ainsi de prendre le temps de regarder le paysage.

 

 

 

ÉPOQUE CONTEMPORAINE (1789 à nos jours)


À la fin du XVIIIe siècle, la machine à vapeur est améliorée. L’industrie peut alors se développer. La métallurgie est en pleine expansion.


Les premiers ponts en métal sont construits. Le premier est construit à la fin de l’époque moderne en Angleterre sur le fleuve Severn. Ce pont en fonte, d’une portée de trente mètres, compte environ huit cents pièces dont l’une d’une masse de sept tonnes.

 

Au XIXe siècle, le réseau routier et ferroviaire s’étend. Il faut alors construire des ponts. Les premiers ponts sont en fonte. Ensuite ils sont en fer car ils sont alors plus souples et moins fragiles dans ce métal. Enfin, ils sont en acier car ils sont encore plus résistants.

Le viaduc de Garabit est construit à la fin du XIXe siècle. Il franchit les gorges de la Truyère. Il est encore en usage de nos jours et est emprunté par le train.

 

La plupart des ponts que nous construisons de nos jours, sont en acier et en béton.

 

 

 

N.B. : Ce travail était destiné aux élèves des classes de 3e du collège de Rocroi (Ardennes) lors de l'année scolaire 2011/2012 et répondait à la problèmatique "comment les arts ont-ils permis aux hommes de s'approprier leur espace ?" (Histoire des Arts).

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Art : architecture
commenter cet article

commentaires