Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 10:03
Peu des grands orateurs romains, qui vécurent entre la disparition de Caton et l'époque de Cicéron, ont laissé des traces. Nous savons simplement qu'ils furent majoritairement des hommes politiques de premier plan, ce qui est assez logique dans la mesure où l'art oratoire tenait une place importante dans le fonctionnement des institutions de la république romaine.

 

SERVIUS SULPICIUS GALBA : adversaire de Caton, il fut le premier à appliquer, à l'éloquence latine, les procédés  rhétoriques des Grecs et à la revêtir d'agréments voulus.

 

AEMILIUS LÉPIDUS PORCINA : il fut consul en 137 avant notre ère. Il parvint à enrichir l'éloquence latine par l'analyse psychologique.

 

SCIPION ÉMILIEN : il donna à l'éloquence latine plus d'élégance.

 

C. LAELIUS : il fut consul en 140 avant notre ère.

 

LES GRACQUES : durant le dernier tiers du IIe siècle avant notre ère, l'éloquence gagne peu à peu ses lettres de noblesse. C. PAPIRIUS CARBO, consul en 120 avant notre ère, y contribua.

 

 Ensuite virent les Gracques. TIBÉRIUS SEMPRONIUS GRACHUS, qui fut tribun de la plèbe en 133, était le fils de Cornélie –fille de Scipion l'Africain- et de Sempronius Gracchus. Élevé dans un milieu extrêmement cultivé et hellénophile, Tibérus Sempronius Gracchus eut pour maître le stoïcien Blossius de Cumes qui développa sa noblesse morale.  Il alla au peuple avec la volonté de recréer, face au Sénat, une classe moyenne de petits propriétaires fonciers. Il agit comme tribun de la plèbe s'adressant directement aux foules. Mais il mourut à trente ans en 133 avant notre ère lors des émeutes soulevées par l'aristocratie.

 

CAIUS SEMPRONIUS GRACCHUS, qui est le frère de Tibérius, naquit en 154 avant notre ère. Selon Plutarque, sa parole était "terrible, pathétique, entraînante, étincelante." Une foule, toujours nombreuse, l'écoutait. Ses discours étaient très structurés. Il mourut à trente-trois ans en 121 avant notre ère.

 

Il y eut d'autres orateurs comme M. ANTONIUS. Cet homme fut consul en 99 avant notre ère. Il détenait une grande richesse d'invention. Sa mémoire était impressionnante. L. LICINIUS CRASSUS fut consul en 95 avant notre ère. Il parvenait à allier l'enjouement à la gravité et l'élégance à la force.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires