Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 10:08

Source

 

II) L'Humanisme : un mouvement intellectuel européen

 

1) le temps des grandes découvertes

 

De l'Antiquité jusqu'au Moyen Âge, ce que pense l'homme est marqué par les croyances religieuses, qu'elles soient polythéistes ou monothéistes. Pourtant quelques individus avaient tenté de sortir de cette vision du monde, mais leurs voix portaient peu. Même le voyage de Marco Polo, qu'il effectua au XIIIe siècle, ne parvint pas à mettre fin aux superstitions qui existaient au sujet des contrées lointaines. Quelques légendes rapportaient pourtant l'existence d'autres terres.

 

Puis le mythe de l'Atlantide de Platon fut relu.

 

a) nouvelles terres

 

Si les Européens, grâce à différents récits, commençaient à avoir envie de voyager, ils se heurtaient encore à quelques difficultés. Les techniques maritimes, en effet, ne permettaient pas vraiment la navigation de haute mer. En plus le territoire de l'autre n'était encore que rumeur et rêve. Cependant, les nécessités économiques et politiques aidées par les derniers progrès techniques obligèrent les Européens à partir vers l'inconnu.

 

Alors qu'il cherchait une route plus rapide pour arriver aux Indes, Christophe Colomb, parti le 3 août 1492 d'Espagne, débarqua aux actuelles Bahamas le 12 octobre 1492. Il venait des découvrir les îles situées non loin du continent américain. Le but de ce premier voyage était alors d'atteindre au plus vite les marchandises précieuses habituellement transportées par voies terrestres. Cependant ce voyage avait aussi une autre finalité : l'or qui devait offrir richesse et pouvoir à qui les posséderait. D'autres voyages suivirent, car Christophe Colomb continua de chercher la route de Cipango, c'est –à-dire la route des Indes.

 

Vasco de Gama, parti du Portugal le 12 juillet 1497, contourna le continent africain en passant par le Cap de Bonne Espérance et toucha les côtes de l'Inde le 19 mai 1498. Il était le premier Européen à parvenir aux Indes par voie maritime.

 

Fernand de Magellan quitta Séville en octobre 1517. Il découvrit au Sud du continent américain, un détroit qui porte désormais son nom.

 

Tous ces voyages nourrissent réflexion et imaginations. Ces horizons nouveaux changent totalement la perception que l'homme avait de l'univers. L'espace est plus grand. Il faut le découvrir et le conquérir.

 

b) les découvertes scientifiques

 

Ambroise Paré (1509 ?-1590) mit au point la ligature des artères, remplaçant ainsi la technique de la cautérisation au fer rouge ou à l'huile bouillante qui coûtait souvent la vie aux blessés. Il est considéré comme le père de la chirurgie moderne. Alors qu'il était devenu chirurgien de la cour, Ambroise Paré sauva de nombreuses vies lors du siège de Metz en 1552.

 

Jean Fernel, médecin du roi Henri II, rédigea un traité dans lequel il classa méthodiquement et clairement ses connaissances médicales. Il inventa le terme physiologie.

 

Le Flamand André Vésale parvint à faire progresser la connaissance du corps humain avec l'ouvrage De corporis humani fabrica en 1543.

 

Nicolas Copernic parvint à démontrer que la Terre tourne autour du Soleil. Le système de Copernic ne s'imposera que doucement.

 

c) l'imprimerie

 

Johannes Gutenberg fit paraître le premier livre imprimé à Mayence en 1452. Il s'agit de la Bible de Gutenberg (B42).

À partir de la moitié du XVe  siècle, ce nouvel outil, qu'est l'imprimerie, modifia complètement les conditions de diffusion de la pensée. Non seulement les copies circulaient plus vite, mais aussi elles ne étaient plutôt réalisées dans les monastères.

 

À Venezia (Venise), Aldo Manuzio (Alde Manuce) s'installa comme imprimeur. Il publia de nombreux ouvrages à la typographie très soignée. Il inventa les caractères italiques et le format in-octavo.

 

En France, la première imprimerie vit le jour en 1470 dans le collège de la Sorbonne. Josse Bade s'installa à Paris en 1498 et fit paraître les principales œuvres de la littérature latine. Sébastien Gryphe s'établit à Lyon en 1524.

 

2) L'Italie : berceau de l'Humanisme

 

La Renaissance italienne précèda la Renaissance française d'un siècle. L'Italie du quattrocento (i.e. du XVe siècle) offrit alors un modèle intellectuel qui dépassa ses frontières. Tandis que le latin subit une certaine érosion, la langue vulgaire italienne connut un véritable essor. Giovanni Boccaccio, Dante Alighieri et Francesco Petrarca écrivirent en italien. Cependant même s'il écrivait en latin, Francesco Petrarca ne renonça pas à l'étude des langues anciennes. Il fallait bien traduire et diffuser la pensée des philosophes de l'Antiquité. Pourtant peu à peu le latin devint une langue savante.

 

Les arts, grâce aux princes italiens qui protégeaient les artistes, connurent un développement important. Le mécénat artistique, qui existait déjà durant l'Antiquité, permit aux plus puissants de laisser une emprunte de leur pouvoir.

 

Après la chute de Constantinople, les exilés lettrés se réfugièrent en Italie. Ils apportèrent avec eux la connaissance du grec perdue au Moyen Âge en Occident. Cette connaissance engendra un renouvellement du savoir.

 

Après l'Italie, l'Allemagne et les Pays-Bas découvrirent le mouvement humaniste qui rayonna ensuite dans toute l'Europe.

 

FIN DE LA DEUXIÈME PARTIE

Partager cet article

Repost 0

commentaires