Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 10:25

Source

 

Après l'incendie de Rome, en 64 de notre ère, l'empereur Néron changea l'organisation de la ville et fit réaménager son palais, la Domus Aurea, qui couvre une grande partie de la Rome intra-muros. Le luxe de ses aménagements, parmi lesquels figure une grande salle de banquets rotative, fascina les chroniqueurs antiques.

 

Si l'on en croit l'auteur Suétone, la salle des banquets qui était circulaire, était capable de tourner sur elle-même jour et nuit imitant ainsi les mouvements de la terre. Mais nous n'avions pas de preuves archéologiques de cette description.

 

Or les archéologues ont découvert, sous la salle de banquet, des vestiges qui permettent de confirmer la description de Suétone. Il s'agit des pièces de service et d'une partie du mécanisme assurant la rotation du plancher. Un pilier rond en briques soutenait des plateaux qui permettaient au plancher en bois de la salle de banquet de tourner. Les archéologues poursuivent encore leurs recherches.

 

Peu après la disparition de Néron en 68 de notre ère, l'empereur Vespasien -le premier de la dynastie des Flaviens- fit faire d'autres travaux au même endroit. Ces derniers couvrirent en partie l'emplacement de la Domus Aurea. De grands soutènements furent construits afin de former un cadre rectangulaire en maçonnerie de cent vingt mètres sur cent soixante mètres. Cette structure fut renforcée à l'intérieur par un entrelacs régulier de murs. Ensuite un nouveau palais impérial prit place, effaçant, de fait, les traces du palais précédent.

 

Sur ce lieu, les archéologues ont pratiqué un trou vertical de six par huit mètres. Ils ont ensuite dégagé un pilier rond en briques d'époque néronienne. Ce pilier, qui fait quatre mètres de diamètre,  devait mesurer quelque douze mètres de haut.

 

Dans le secteur dégagé, il est flanqué, sur deux niveaux, de séries de trois arches, qui semblent faire partie de deux ensembles de huit arches radiales destinées à accueillir un plancher rond. Comme sur la maçonnerie, les archéologues n'ont trouvé aucune trace d'incendie, ils en ont conclu que cela a été construit après l'incendie de 64 de notre ère.

 

Ce qui vient d'être découvert est sans doute les soubassements de la salle à manger rotative de Néron. Le lieu dans lequel étaient accueillis les invités, se trouvait juste au-dessus du sommet du pilier et des arches supérieures sur un plateau tournant en bois.

 

Deux mètres de remblais cachent encore la partie supérieure du pilier. Les archéologues supposent qu'elle a été construite pour qu'on y glisse un dispositif soutenant le plateau puisque dans la surface supérieure d'une arche sont ménagés trois trous hémisphériques dont deux sont alignés sur le même axe et le troisième légèrement décalé. Ils accueillaient sans doute des sphères lisses destinées à faciliter le glissement du plateau et à le stabiliser à l'horizontale.

 

À ce jour, les archéologues tentent de comprendre quel était le mécanisme qui faisait fonctionner l'ensemble. Une seule certitude, l'énergie utilisée durant l'Antiquité ne pouvait être qu'hydraulique, humaine ou animale !

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Pêle-mêle
commenter cet article

commentaires