Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 16:25

 

II) Élaboration d’une bande dessinée


Afin de réaliser une bande dessinée, il est nécessaire, avant tout, d’avoir un personnage principal dont l’histoire est narrée avec des images successives. Textes et dialogues sont présents dans les dessins.

 

L’auteur, s’il réalise tout le travail indispensable à la production d’une bande dessinée, doit faire à la fois le synopsis, le scénario, les différentes recherches documentaires, les esquisses préparatoires, les crayonnés, l’encrage, la mise en couleurs et les lettrages.

 

Abordons chaque étape.

 

L’auteur doit proposer un synopsis. Il s’agit d’un récit assez court qui donne les grandes lignes de son récit. Le synopsis doit être non seulement précis mais aussi captivant. L’auteur ne doit pas perdre de vue qu’il doit intéresser un éditeur.

 

L’auteur rédige ensuite le scénario de la bande dessinée. Les feuillets sont alors répartis en autant de pages que compte le récit. Pour cela, l’auteur met en place deux colonnes.

 

Sur celle de gauche figure la description, case par case, de l’histoire. On parle alors de pré-découpage. Là se trouvent les décors, les variations des plans, les attitudes et les expressions.

 

Sur celle de droite, l’auteur place les textes et les dialogues.

 

L’auteur doit aussi prendre en compte les techniques de narrations qui ont quelque peu évolué.

 

Lorsque la parution était quotidienne, i.e. planche par planche dans un journal, l’auteur avait l’habitude de maintenir le suspense en fin de planche. Cela n’a plus de raison d’être avec la publication d’un album. Toutefois, l’auteur doit rythmer son récit.

 

S’il est vrai que l’écriture d’un scénario de bande dessinée a souvent été comparée à celui d’un film, il existe cependant quelques différences. L’ellipse permet, en effet, à l’auteur de passer d’une scène à une autre en jouant avec l’espace qui existe entre chaque vignette.

 

Dans une bande dessinée, l’auteur n’offre pas des images qui se suivent comme au cinéma. C’est pourquoi, il peut, après avoir mise en scène une action, la faire suivre d’un moment de calme.

 

 

Après la rédaction du scénario, l’auteur doit chercher ce qui manque à sa narration. Il lui faut alors accomplir des études graphiques qui permettent de donner aux personnages leurs caractéristiques et expressions, de mettre en place les éléments du décor.

 

Les sources documentaires sont nombreuses : photographies, gravures d’époques, coupures de presse, images vidéo…

 

L’auteur adapte cela en fonction du genre de la bande dessinée qui peut être humoristique, réaliste, historique ou fantastique.

 

Vient ensuite le crayonné. L’auteur effectue le crayonné de la planche qui doit être précis.

 

L’auteur doit aussi songer à la place qu’il destine aux bulles.

 

L’encrage, quel que soit le moyen employé, rehausse le crayonné et rend le mouvement.

 

L’encrage étant en noir et blanc, l’auteur, s’il le désire, peut mettre en couleurs.

 

Longtemps, le chromatisme a été réalisé sur « bleu ». Le photograveur devait le faire sur papier, au format de parution, des copies. Ces dernières étaient en gris ou en bleu. Les traits noirs sont absents de ce tirage. Le photograveur doit donc ajouter une autre copie faite sur un film Rhodoïd. Il faut ensuite superposer les deux tirages pour faire la mise en couleurs.

 

L’auteur, ayant plusieurs épreuves papiers, peut faire  de nombreux essais et choisir, ce qui, selon lui, convient le mieux.

 

Il existe aussi la technique de «couleur directe » mais elle demande une certaine maîtrise, l’erreur étant interdite.

 

Depuis quelques années, l’usage de l’informatique est une autre possibilité.

 

Lorsque le crayonné a été réalisé, l’auteur qui avait déjà dû songer à la mise en place des textes, dialogues et onomatopées  -ces dernières trouvant souvent place à l’extérieur des bulles- le fait.

 

Le lettrage est aussi un élément narratif car il permet de rendre compte, par exemple de l’humeur du personnage. Si le personnage crie, les lettres peuvent être grosses.

 

 

La réalisation de la couverture de la bande dessinée est aussi capitale. L’auteur doit attirer le lecteur sans révéler l’ensemble de son histoire. Il faut donner au futur lecteur que nous sommes tous, l’envie d’ouvrir l’album que nous avons sous les yeux.

 

 

Après avoir été acceptée par l’éditeur, la bande dessinée est imprimée puis diffusée.

Nota bene : la bande dessinée existe sous trois formes. L’album qui contient une ou plusieurs histoires complètes, l’illustré qui donne à lire divers récits complets ou non et la revue qui propose non seulement  des épisodes de bandes dessinées mais aussi des articles consacrés à la bande dessinée.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans B.D
commenter cet article

commentaires