Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 10:12

Source

 

Ino est l'une des filles de Cadmos qui est le fondateur de Thèbes.

 

Elle est l'épouse du roi de Béotie, Athamas. Ce roi avait eu pour première épouse Néphélé –la Nuée- qu'il avait répudiée et avec laquelle il avait eu deux enfants : Phrixos et Hellé.

 

Ino a eu deux fils d'Athamas : Léarque et Mélicerte.

 

Comme elle était jalouse des enfants du premier lit, Ino imagina un moyen de se débarrasser d'eux.

 

Ino persuada les paysannes de faire griller, en secret, des grains de blé qui devaient être semés. Comme les semailles furent infructueuses, Athamas fit consulter l'oracle de Delphes. Or Ino suborna le messager et celui-ci expliqua que la disette ne prendrait fin que si le roi sacrifiait les enfants de son premier lit.

 

Athamas était sur le point d'exécuter la sentence quand un bélier ailé à la toison d'or, envoyé par Zeus, emporta les deux jeunes gens sur son dos dans les airs.

 

Dans le même moment, la sœur d'Ino, Sémélé, que Zeus avait aimée, mourut, à l'instigation d'Héra, en laissant son enfant, fils de Zeus, orphelin. Il se prénommait Dionysos.

 

Ino et Athamas s'occupèrent de l'enfant, ce qui provoqua la colère d'Héra qui frappa le couple royal de démence. Athamas égorgea son fils Léarque, tandis qu'Ino se jeta dans la mer avec dans ses bras Mélicerte.

 

Les Néréides eurent pitié d'Ino. Elles la prirent dans leur demeure et sous le nom de Leucothée –i.e. la Blanche-, Ino devint une divinité bienfaisante de la mer.

 

Les Romains l'honorèrent sous le vocable de Mater Matuta. Un temple lui était dédié sur le Forum boarium non loin de celui de Portunus, nom donné à Mélicerte divinisé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article

commentaires