Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 10:36

Henri Baude naquit à Moulins (03) dans le premier tiers du XVe siècle.

 

Il fut attaché à des fonctionnaires de la maison du roi, alors qu'il était assez jeune. Cela lui permit dès 1458 d'être attaché à l'office d'élu des aides pour le bas-Limousin. Il y resta toujours.

 

Alors que Louis XI régnait, Henri Baude rédigea ses premiers textes.

 

Bien qu'il fût un élu du bas-Limousin, il résida beaucoup à Paris. Il avait visiblement pris soin de nommer des gens de sa famille à sa charge.

 

Sous le règne de Charles VIII, il composa une pièce de circonstance, une moralité, qui lui valut d'être emprisonné au petit Châtelet.

 

Malgré de bons appuis au Parlement et parmi le peuple de Paris, Henri Baude resta plus de trois mois au Châtelet. C'est pourquoi, il adressa une épître pleine de ses louanges au duc de Bourbon qui était alors le premier personnage du royaume.

 

Il put sortir de prison mais ce fut à cause de ses amis de Paris, mais connut encore quelques soucis après sa libération.

 

Il mourut vers 1496.

 

 

Il composa entre autres, les Dictz moraulx pour faire tapisserie. Cependant nous ne savons pas à qui étaient destinés ces poèmes. Sans doute à des maisons bourgeoises…

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires