Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 10:25
Source

Christine de Pizan naquit à Venise en 1363.

 

Lorsque son père, Thomas de Pisan –philosophe, astrologue et médecin réputé- entra au service du roi de France, Charles V, Christine de Pisan l'accompagna. Elle était alors âgée de cinq ans. L'enfant fut élevée en France et grandit auprès des siens.

 

Quand elle eut quinze ans, elle épousa Étienne du Castel, un jeune gentilhomme, notaire et secrétaire du roi.

 

Des années difficiles commencèrent pour la jeune fille. À la mort de Charles V, en 1380, la situation de Thomas de Pizan devint précaire. Sept ans plus tard, Christine de Pisan perdit son père. En 1389, son mari, alors secrétaire du roi, mourut à l'âge de trente-quatre ans.

 

Veuve à vingt-cinq ans et déjà mère de trois enfants, Christine de Pisan dut trouver un moyen pour subsister. Protégée par quelques princes dont, entre autres, Jean de Berry, duc de Bourgogne et Louis d'Orléans, elle put commencer une carrière littéraire, après avoir étudié. Le succès fut là. Elle put alors vivre de sa plume.

 

De nombreuses lectures lui permirent d'écrire quelques œuvres savantes : traités de philosophie, de politique et de morale, ouvrages historiques.

 

Cette élève d'Eustache Deschamps, composa de nombreuses ballades, virelais et rondeaux. Elle rédigea aussi de longs poèmes à la manière de Guillaume de Machaut. Ayant fait de sa condition féminine une cause à défendre, Christine de Pizan prit la défense des femmes contre les satires de Jean de Meun. Ce fut, entre 1399 et 1402, la querelle du Roman de la Rose.

 

Après la prise de Paris par les Bourguignons en 1418, Christine de Pizan quitta la ville pour un couvent semble-t-il. Elle rédigea peu mais composa, en 1429, un poème pour célébrer la victoire de Jeanne d'Arc. Ce fut sa dernière œuvre.

 

Elle mourut vers 1430.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires