Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 10:51

Source

 

Ces nombreux noms désignent les différents noms du Soleil.

 

La divinité Caθ est présente sur le foie de Plaisance. Cette divinité est à côté de la case dans laquelle se trouve Neθuns.

 

Aplu, dont le modèle grec est solaire, ne pouvait prendre, en s'implantant en Étrurie, la place de la divinité solaire prénommée Cauθa ou Cavθa dont l'existence est solidement attestée.

 

Cette divinité susnommée semble avoir été féminine et semble correspondre à la "vive fille du soleil", comme la qualifie Martianus Capella. D'ailleurs sur le foie de Plaisance, une seconde place lui est consacrée. Elle se trouve près du lobe pyramidal.

Cette divinité fut honorée dans différents sanctuaires comme ceux de Cortona, de Populonia, de Magliano et de Tarquinia.

Cependant, à Tarquinia, les prêtres qui la servent, ont visiblement honoré en même temps Paχa.

 

Nous ignorons pourquoi le nom de Cavθa ne renvoie qu'à un des aspects de cette divinité, celui d'ailleurs sous lequel on lui rend un culte.

 

Parmi les représentations que nous connaissons, nous avons une divinité couronnée de rayons, sortant de la mer et courant dans la lumière éblouissante du jour. Le nom d'Usil est alors gravé, ce qui implique une divinité masculine. D'ailleurs ce nom figure sur le foie de Plaisance, mais au revers. Usil finit par être représenté sous les traits d'Apollon solaire en train de conduire un char mené par quatre chevaux.

 

Sur un miroir, Caθesan, qui désigne à la fois Caθa, la divinité solaire et Θesan l'aurore, est représenté. Elle apparaît aussi dans les nombreuses représentations de la mort de Memnon.  Or Θesan nous est, en effet, bien connue. Elle est la divinité des origines, celle non seulement de la naissance du jour, mais aussi de toutes les naissances. Il s'agit donc de la Mater Matuta à qui sont dédiés plusieurs sanctuaires.

 

Ces différentes associations impliquent que le monde étrusque n'avait pas les mêmes modes de pensées quant aux liens de parentés qui pouvaient unir leurs divinités. Ainsi de nombreux noms apparaissent mais gravitent autour d'une seule et même fonction. C'est pourquoi une seule fonction est tenue par plusieurs divinités. Elles peuvent être jeunes, âgées, masculines, féminines…. Nous constatons donc que les divinités étrusques sont rarement organisées selon des généalogies dans lesquelles les liens familiaux seraient primordiaux. Les parentés sont de fonction. Bien qu'elles ne soient pas totalement équivalentes, ces divinités peuvent tout de même se substituer l'une à l'autre.

En fonction du nom choisi, la divinité représente un des aspects de la divinité solaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article

commentaires