Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 10:56

Source

Appelée aussi Inanna, Ishtar est la déesse du Ciel, de l'Amour, de la Fertilité et de la Guerre. Elle est présente dans de nombreux mythes.

 

Les Sumériens lui donnent le nom d'Inanna. Elle apparaît dans l'Épopée de Gilgamesh. Elle propose à Gilgamesh de l'épouser mais ce dernier sachant qu'elle délaisse toujours les amants qu'elle a eus en leur infligeant de bien étranges punitions, refuse. Elle devient furieuse contre Gilgamesh.

 

De nombreux mythes décrivent cette déesse comme étant impitoyable. Il est vrai que sur le champ de bataille, Ishtar coupe les têtes et annonce, dans ses chants guerriers, avec quelles armes elle tuera son ennemi.

 

Elle se vengea, un jour, contre le mont Ebih qui refusa de lui rendre hommage. Elle lui déclara alors la guerre. La montagne finit totalement anéantie ! Il n'en resta que de la fumée.

 

Toujours aussi ambitieuse et orgueilleuse, Ishtar envoya Tammuz, son mari, en enfer. Un jour, Ishtar voulut se rendre au royaume de Morts afin de s'approprier le trône de sa sœur, Ereshkigal. Elle revêtit ses sept parures qui lui donnent son pouvoir divin. Mais afin d'être admise aux Enfers, elle devait, pour franchir les sept portes, déposer l'une de ses parures à chaque passage. Lorsqu'elle arriva devant Ereshkigal, elle se trouva nue et sans pouvoir.

 

Sa sœur choisit alors de la tuer en lui envoyant soixante maladies. Ereshkigal pendit la dépouille de sa sœur à un crochet. Mais comme tout mourait sur terre, le dieu Enki envoya deux de ses créatures qui la ramenèrent à la vie. Ishtar put alors quitter les enfers mais à une condition : elle devait laisser un de ses proches. Elle choisit son mari Tammuz. Comme tout le monde se lamentait de la disparition de Tammuz, les dieux acceptèrent qu'il passe la moitié de l'année aux enfers et que Geshtinanna, sa sœur reste les six autres mois.

 

Lorsque le mari d'Ishtar est sur terre la végétation repart quand il est aux enfers, elle meurt. Il s'agit des cycles de la végétation.

 

Selon les sanctuaires où Ishtar est adorée, elle a une personnalité différente. C'est pourquoi, nous pouvons la trouver soit en guerrière, soit en déesse nue portant des ailes, soit entourée des rayons.

 

Sur certains hauts lieux de culte, il fut pratiqué une prostitution sacrée qui devait, selon les croyances, accroître la fertilité du sol et la fécondité des troupeaux.

 

Les Grecs assimileront cette déesse, sous le nom d'Astarté, à Aphrodite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article

commentaires