Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 10:17

Source

De riche famille équestre, Lucilius est né à Suessa Aurunca, non loin de la Campanie, vers 180 avant notre ère.

 

Son goût pour l'indépendance le laissa loin de toute charge et de toutes fonctions. Il fréquentait cependant le cercle de Scipion Émilien qu'il suivit d'ailleurs comme cavalier au siège de Numance en 133 avant notre ère.

 

Peu après ce siège, Lucilius composa trente livres de satires dont nous n'avons plus que 1400 vers. Installé à Naples vers 105 avant notre ère, il mourut dans ce lieu en 103 et eut droit à des funérailles publiques.

 

La satura, dont Lucilius est le créateur, est un court poème en hexamètres où l'auteur traite de sujets graves de morale ou de politique. Dans ses poèmes, Lucilius s'en prend aussi au peuple qu'aux nobles, et ce, malgré l'amitié qui le liait à Scipion Émilien. Il n'hésite pas à donner le nom de ses victimes. Il met en avant une morale raisonnable.

 

Si sa renommée était encore importante du temps de Cicéron, elle fut atténuée ensuite par celles d'Horace et de Juvénal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires