Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 10:07

Ce terme vient du latin juridique médiéval quitus qui signifie "libéré d'une obligation juridique ou financière." Il s'agit d'une altération du latin classique de quietus qui signifie "tranquille."

 

En Ancien Français, cet adjectif, dans le vocabulaire juridique, a le sens de "libre, acquitté, délivré." Ensuite, quite signifie "qui a payé ce qu'il doit, libéré d'un gage." Il a aussi le sens de "déchargé" en parlant d'un objet ou d'une personne.

 

Clamer quite signifie "renoncer à."

 

Au XI e siècle, quite a le sens de "libéré d'une obligation morale ou sociale." Cet adjectif a quelquefois une connotation religieuse. Dans ce cas, il signifie "à qui ses péchés sont remis."

Il a aussi le sens de "débarrassé d'une chose désagréable."

 

Quite signifie aussi "tranquille" qui est d'ailleurs son sens étymologique.

 

Il existe des dérivés :

Quiter : ce verbe signifie d'abord "libérer d'une obligation", puis "se séparer, abandonner."

Quit : ce substantif masculin signifie "quittance, récépissé."

Quité : ce substantif féminin a les sens de "paix" et "état d'une terre quitte de redevance."

Quitee : ce substantif féminin signifie "possession franche". Il a aussi le sens de "tranquillité, paix." Parfois, il signifie "terre quitte de toute redevance."

Quitement : ce substantif masculin a les sens de "paix, tranquillité" et "abandon."

Quitage : ce substantif masculin signifie "affranchissement."

Quitance : ce substantif féminin signifie "abandon, cession" et "rachat, exemption." Il a aussi le sens de "paix, tranquillité."

Quitacion : ce substantif féminin signifie "abandon, renoncement."

 

En Moyen Français, quite apparaît dans plusieurs expressions. Estre quite signifie "être libre." Quitte quitte, quitte a quitte, quitte et quitte signifient "ne plus rien devoir de part et d'autre." S'en aller quitte signifie "sans avoir à subir les conséquences d'un acte commis." Jouer a quitte et a double signifie "risquer tout."

 

Quitement subsiste mais est alors un adverbe dont le sens est " en toute franchise, sans aucune obligation."

 

Le verbe quitter demeure. Quitter quelqu'un signifie "laisser une personne tranquille au sujet d'une obligation qu'il avait à remplir." Quitter quelque chose à quelqu'un a le sens de "céder, abandonner." Quitter la dette signifie "renoncer à la dette." Quitter quelqu'un de quelque chose signifie "dispenser quelqu'un de quelque chose." Quitter une faute à quelqu'un a le sens de "pardonner une faute à quelqu'un." Faire quitter quelque chose à quelqu'un signifie faire en sorte qu'on soit libéré de."

 

Demander quittance de la foi signifie "demander un écrit confirmant l'allégeance de  au seigneur."

 

Quitte est toujours employé. Il conserve le sens de "qui est libéré de ce qu'il devait." Quitte est toujours employé avec le même sens qu'il avait en Moyen Français dans les expressions jouer à quitte ou double et être quitte à quitte.

Dans l'expression familière quitte à suivi de l'infinitif, cela a le sens de "au risque de."

Partager cet article

Repost 0

commentaires