Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 10:31

Source

Cet ouvrage de moins de cent pages propose aux lecteurs de découvrir l'une des poétesses les plus connues de l'Antiquité.

 

Nous devons la traduction de cette poésie grecque à Frédérique Vervliet qui a aussi rédigé une préface.

 

Cette poétesse de la Grèce antique, dont la renommée est incontestable, eut pour prénom Sappho. Pourtant la plupart de ses écrits n'a pas pu parvenir jusqu'à nous.

 

Cet ouvrage tente, grâce aux fragments que nous possédons, de nous donner un aperçu de ce que composa cette femme née dans l'île de Lesbos vers 612 avant notre ère.

 

Une préface nous donne quelques informations.

 

Lorsque Sappho vint au monde, l'île de Lesbos était l'une de ces Villes-États. Musique et poésie tenaient alors une place importante dans ce lieu.

Sans doute que les parents de Sappho furent-ils de riches commerçants. Ils marièrent leur fille très jeune. Sappho eut une fille prénommée Cléis. Nul ne sait ce qu'il advint de l'époux de Sappho qui fut rapidement libre.

Sappho composa puis enseigna son art : la musique –car tout poème était chanté et accompagné de musique-, la poésie, le chant et la danse.

 

Les relations qu'entretenait Sappho avec ses élèves, -des jeunes filles de bonnes familles-, étaient de nature homosexuelle, ce qui ne choquait alors pas. En effet, les rapports sexuels entre maîtres et disciples sont inclus dans la relation pédagogique alors considérée comme un tout.

 

À la lecture de l'œuvre de Sappho, il apparaît non seulement que l'homosexualité féminine est aussi naturelle que l'homosexualité masculine, mais aussi que l'homosexualité féminine est conçue comme une initiation à la vie de femme par une expérience amoureuse, la partenaire pouvant aussi bien être la maîtresse qu'une compagne du même âge.

 

Nous remarquons aussi que l'île de Lesbos était à cette époque un havre de vie féminine. Étant protégée par des déesses, Lesbos accordait une certaine place aux femmes. Elles avaient donc quelques libertés. C'est pourquoi, les femmes de Lesbos étaient réputées, entre autres, pour leurs dons artistiques.

 

Touchée par les troubles politiques, Lesbos connut aussi les tyrans. Alors qu'elle ne prenait pas part à la vie politique, Sappho fut condamnée à dix ans d'exil pour avoir eu des sympathies du mauvais côté.

Si le tyran Myrsilos jugea la poétesse indésirable, Pittacos, élu en 590 avant notre ère, autorisa le retour de la poétesse.

 

Sappho s'exila en Sicile où son talent lui permit de vivre. Lorsqu'elle revint à Lesbos, elle poursuivit sa carrière de poétesse pendant quelques années.

 

Son suicide ne semble être qu'un mythe.

 

Sappho aime, hait, pleure, supplie… Sappho accorde une grande place à l'amour, car l'amour ne peut qu'être passionnel. Lorsque Sappho s'adresse aux déesses, elle leur demande de l'aide et offre en retour prière et offrandes.

 

Frédérique Vervliet a choisi une présentation thématique de la poésie de Sappho en huit thèmes : l'amour, les déesses, intimité, les autres, mythologie, pièces de commandes, descriptions et morale. Certains thèmes ont des sous-thèmes.

En fin d'ouvrage, le texte rédigé par le poète de langue latine, Ovide, est donné. Il s'agit de la XV e Héroïde dans laquelle Ovide imagine une lettre écrite par Sappho à Phaon pour lequel Sappho se serait suicidée.

 

Entrons pour quelques instants dans l'univers de Sappho !

 

"J'ai volé vers toi comme un enfant vers sa mère."

 

"Tu es venue, et moi je te désirais. Tu as enflammé mon cœur qui se brûle de désir."

 

"Je t'en supplie, Aphrodite, si tu as du cœur, écoute ma prière."

 

"J'ai une belle petite fille semblable à un bouquet doré, ma Cléis chérie, que je ne donnerais pas pour tout l'or de la Lydie."

 

"Je ne sais que faire : mon cœur est partagé."

 

"Souviens-toi, nous aussi, nous fîmes dans notre jeunesse bien des belles choses."

 

"Ce sont ceux-là même à qui je fais du bien qui me nuisent le plus… J'en suis bien consciente."

 

"Que les vents et les soucis emportent qui me blâme !"

 

"Quand la colère envahit la poitrine, il faut tenir sa langue."

 

"La mort est un mal. Les dieux en ont jugé ainsi : sinon, ils seraient mortels."

 

Et si cela ne vous suffit pas, je vous laisse poursuivre votre lecture….

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aphrodité 14/06/2016 13:45

https://fr.wiktionary.org/wiki/aphrodit%C3%A9