Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 09:50

Source

Le dieu Aplu ou Apulu est l'Apollon grec. Pourtant, le nom de ce dieu n'est pas une transposition étrusque du nom grec πόλλων mais du latin Apollo. Cela implique que l'arrivée du dieu Aplu, dans l'univers étrusque, ne s'est pas faite par des contacts grecs mais par l'intermédiaire du pays latin.

 

Aplu a donc l'apparence, l'histoire, les fonctions curatives (i.e. visant à la guérison d'une maladie) et mantiques (i.e. qui ressortit de l'art de la divination) de l'Apollon grec.

 

Tueur de Python et de Tityos, Aplu, qui est aussi porteur de mort, est le dieu purificateur qui parvient à éliminer le serpent.

 

Aplu est représenté sur différents supports : vases, plaques peintes… La représentation la plus célèbre du dieu Aplu est l'acrotère de Véies. Aplu apparaît parfois en compagnie de Menrva.

 

Aplu devint ensuite le dieu à la cithare, le maître des concours et le conducteur des Muses.

 

Le culte d'Apollon était pratiqué par les Grecs des emporia (i.e. marché, place de commerce). C'est pourquoi, les cités étrusques de la côté eurent parfois recours au dieu de Delphes, quand les haruspices restaient muets. Ce fut notamment le cas après la bataille d'Alalia vers 540 avant notre ère.

 

Dieu purificateur et guérisseur, Aplu est aussi celui que les hommes peuvent interroger, mais en suivant une démarche bien différente de celle de la divination étrusque !

 

Il est à noter que parmi tous les dieux grecs adoptés en Étrurie, Aplu apparaît comme étant le seul à ne se substituer, dans son ensemble, à aucune divinité antérieure. N'ayant hérité d'aucune fonction spécifique du monde divin étrusque, Aplu est absent du foie de Plaisance.

 

Cependant, lors des fouilles à Pyrgi, le nom de Suri est associé à Aplu sur des sortes (i.e. objet sur lequel figure des inscriptions).

 

Si la dimension solaire n'apparaît pas chez Aplu, elle est présente chez certaines divinités. Lorsque Suri assume les fonctions d'Aplu, notamment à Pyrgi, il est associé à Cauθa dont le caractère solaire ne fait pas de doute.

 

Aplu fut donc un dieu étranger dans un monde greco-étrusque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article

commentaires