Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 09:48

Source

Turan est l'équivalent de la déesse Aphrodite.

 

À l'époque archaïque, Turan est l'objet d'un culte dans toute l'Étrurie. Des vases et des statuettes lui sont dédiés.

 

Turan figure, entre autres, sur des vases peints. La scène reproduite est le jugement de Pâris.

 

Turan est présente au dos de plusieurs miroirs où elle est, alors, en compagnie d'Atunis (i.e. Adonis).

 

Turan apparaît aussi aux côtés de Laran (i.e. Mars). Le couple est, dans ce cas, accompagné d'enfants prénommés Maris qui sont sans doute leurs nombreux fils.

 

D'autres scènes montrent Turan entourée de jeunes femmes qui sont Zipna, Munθc, Mean, Alpan. D'autres scènes présentent Turan accompagné d'un jeune homme ailé tenant un ruban et se prénommant Acvistr.

 

Nous savons que Turan assiste à la toilette de Malavisch qui est assise et qui est parée de bijoux.

 

Quelques personnages prénommés Lasa, qui sont en fait des génies féminins, gravitent aussi auprès de Turan. Cependant, la plupart de ces personnages de l'entourage de Turan nous est inconnue car nous ne leur avons trouvé aucun équivalent grec et qu'aucun mythe ne semble les concerner.

 

Turan est un nom étrusque, mais vient-il de tyrannos ce qui ferait d'elle la "maîtresse" ou du verbe tur dont le sens est "donner", ce qui ferait de Turan quelqu'un qui donne.

 

La nature des cultes dédiés à Turan nous est mal connue. C'est pourquoi, elle reste difficile à cerner.

 

Son importance ne lui donne pourtant aucune place sur le foie de Plaisance.

 

Bien qu'ayant un nom étrusque, Turan finit par acquérir, vers le IV e siècle, des caractères grecs liés au mythe d'Aphrodite. Toutefois, Turan ne se confond jamais avec la déesse grecque et reste toujours entourée de suivantes étrusques. Il arrive parfois que Turan soit représentée avec des traits d'autres divinités empruntés soit à Menrva ou à Uni.

 

Turan n'est pas seulement liée à l'érotisme. Elle est aussi mère et a parfois sa place dans le monde funéraire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Mythologie
commenter cet article

commentaires

benoitreveur 27/07/2009 17:03

très intéressante cette culture étrusque...... Si j'ai bien compris : Turan symbolisait à la fois, voire malgré elle,  des pulsions  "eros" et "thanatos"... A+