Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 09:45

Source

Appelés Tusci par les Romains et Tyrrhenoi ou Tursenoi par les Grecs, les Étrusques demeurent la première civilisation à avoir fleuri sur le sol de l'Italie. Entre 700 et 450 avant notre ère, le peuple étrusque connut ce que nous pouvons appeler ses siècles d'or. Ce fut une grande période d'expansion.

 

Les Étrusques vivaient alors en Étrurie, ce qui correspond à la Toscane actuelle (à laquelle ce peuple a laissé son nom : Tusci), à une partie du Latium actuel et de l'Ombrie. Lorsque les Étrusques parvinrent à conquérir de nouvelles terres, ils s'installèrent en Italie du Nord dans la plaine padane et vers le Sud en Campanie. Capoue est une ville étrusque tandis que Naples est grecque.

 

Intéressons-nous aux différentes périodes de la civilisation étrusque. Elles sont au nombre de quatre.

 

Source
LA PÉRIODE VILLANOVIENNE (900 à 720)

 

Bien que les premières inscriptions en langue étrusque datent de 700 avant notre ère, nous savons que les Étrusques étaient déjà installés en Italie centrale dès le IX e siècle avant notre ère. Certains historiens estiment même que la civilisation proto-étrusque vivait déjà dans cette région vers 1200 avant notre ère (i.e. à la fin de l'Âge du Bronze).

 

La période des IX e et VIII e siècles avant notre ère (i.e. premier Âge du Fer) est désignée, pour cette région qui deviendra l'Étrurie, sous le nom de villanovien. Villanovien vient de la cité de Villanova qui se trouve non loin de Bologne. La culture villanovienne succède à la culture des Terramares qui s'était développée dans la plaine du Pô.

 

Les Villanoviens sont donc déjà des proto-étrusques. L'archéologie permet cette affirmation. En effet, parmi toutes les cités étrusques, lors des fouilles, les chercheurs n'ont constaté aucun bouleversement entre le VIII e siècle et le VII e siècle avant notre ère. Nous passons progressivement de la culture villanovienne à la culture dite orientalisante.

 

Vers 900 avant notre ère eut lieu en Étrurie ce que certains prénomment une révolution villanovienne. Il s'agit en fait de l'arrivée d'un peuple nouveau. Une concentration des habitats, sur les sites des futures villes étrusques, se produit à cette époque. Ce fait entraîne un début de processus de pré-urbanisation. Les villages sont alors constitués de cabanes dont nous avons une représentation grâce à quelques urnes cinéraires. Lors de fouilles à Tarquinia –nécropole des Monterozzi- un village de vingt-cinq cabanes au plan rectangulaire ou carré ou oval a été découvert.

 

Les tombes de la période villanovienne du IX e siècle sont des tombes à puits creusées dans le sol. Les cendres du défunt sont déposées dans une urne de forme biconique. Ensuite, l'urne est placée dans la tombe à puits. Les proto-étrusques pratiquent donc l'incinération.

 

Ces urnes, représentatives de la culture villanovienne, sont en impasto (i.e. en céramique). Les premières étaient assez grossières et non tournées, mais dès le milieu du VIII e siècle, les Étrusques fabriquèrent des impasti tournés et plus fins. Ils reçoivent parfois le nom d'impasto buccheroïde.

L'urne villanovienne n'a qu'une seule anse placée vers le milieu de la panse. La décoration est simple : dessins géométriques –lignes ou méandres- incisés dans la pâte. Le couvercle est une écuelle d'impasto juste renversée sur l'urne.

Quelques objets usuels en céramique ou en bronze accompagnent le défunt. Certains sont typiquement féminins comme les fusaïoles (i.e. les pesons placés à la base des fuseaux), les rochets, d'autres typiquement masculins comme les rasoirs.

 

De même que nous admettons la formation de bourgades non seulement plus rapprochées mais aussi plus peuplées, de même nous admettons l'existence de chefs et de volonté politique au cours du villanovien ancien (900 à 780 avant notre ère).

91 tombes fouillées –dont deux à inhumations- à la fin du XX e siècle ont mis en évidence une hiérarchisation. Les tombes à puits se diversifient, les urnes ont des aspects différents et le rituel varie. La société villanovienne, qui fut au départ une société égalitaire, ne l'était plus au IX e siècle avant notre ère. L'appropriation individuelle apparaît.

 

A cette époque, les Villanoviens étrusques étaient déjà correctement organisés pour résister à l'afflux de colons étrangers –Phéniciens et Grecs-, ce qui n'était pas encore le cas des peuples vivant en Italie méridionale. Installés, de fait, en Grande Grèce, les colons grecs ne parviendront pas à fonder des cités dans les régions détenues par les Étrusques. Les seuls liens entre ces deux civilisations furent commerciaux et culturels.

 

Le villanovien récent (780 à 720 avant notre ère) débute au VIII e siècle avant notre ère. Plusieurs changements apparaissent. Le rite de l'inhumation est de plus en plus pratiqué. Dans les tombes, le mobilier funéraire est plus abondant et plus raffiné que celui des siècles précédents.

L'émergence d'une classe aristocratique se perçoit dans le mobilier funéraire et les tombes. Parmi les objets découverts, nous avons de nombreuses armes de bronze ce qui témoigne d'une certaine aisance.

Certains objets, comme les casques à crête qui étaient auparavant en terre cuite, ont été découverts en dehors de l'Étrurie : à Olympie, à Delphes, en Gaule (à Armancourt sur l'Oise). D'autres objets proto-étrusques ont aussi été trouvés en Gaule : des rasoirs en demi-lune à Bourges et en forêt de Mulhouse, des fibules serpentiformes à Besançon et à Bourges, des agrafes de ceinture à Châtel-Gérard et à Nantes…

Les guerriers ont des sépultures qui mettent en évidence leur appartenance aux couches supérieures de la société villanovienne évoluée. Les urnes-cabanes en bronze, ayant un décor plus raffiné, étaient destinées aux familles de défunts de haut niveau social. Ces urnes-cabanes donnent une idée assez précise de l'habitat villanovien.

 

À cette époque, l'Étrurie villanovienne exporte de nombreux objets et s'ouvre peu à peu aux influences extérieures. Peut-être que des artisans hallstattiens se sont installés en territoire étrusque. Des objets venant de Sardaigne ont été trouvés à Vetulonia (à 100 km au Nord Ouest de Tarquinia). Il s'agit de cruches en terre cuite et différents objets en bronze.

 

Au VIII e siècle, les relations commerciales demeurent encore entre Villanoviens et peuples d'Italie du Sud et entre Villanoviens et Proche-Orient grâce aux navigateurs phéniciens. Des échanges commerciaux se mettent en place entre Villanoviens et l'île d'Eubée à cette époque. De nombreux vases eubéens ont été découverts dans quelques grandes cités de l'Étrurie méridionale, à Véies et à Caere. Il s'agit de vases à vin, les Étrusques ayant appris à consommer cette boisson par l'intermédiaire des Grecs. Il faut savoir que les Eubéens, qui apparaissent à Ischia vers 770 avant notre ère, s'installent à Cumes quelques années plus tard. Grâce à l'aide d'artisans grecs, les Étrusques vont imiter la céramique qu'ils reçoivent des Eubéens. Ces derniers tentaient avant tout de se rapprocher des richesses que renfermait le sous-sol détenu par les Étrusques.

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Nonoss 13/09/2014 20:14


Merci pour cet article sur les Etrusques ! Une vieille passion! Allez voir mon blog !


"Au fil du temps...Etruscomania et autres..." sur Overblog.

Clélie 15/09/2014 19:47



Vous trouverez aussi dans la rubrique Mythologie des informations sur les dieux étrusques.


 


Bonne soirée


 



Clemente 02/07/2009 11:02

La civilisation étrusque continue a vivre au 21ème siècle. Je me permet cette affirmation parce que  j'en suis un, avec tout ses caratteristique et mode de vie .a bientôt si vous ecrives sur la fin de ma civilisation.Letrusko

Clélie 02/07/2009 11:17


La suite est en préparation. Soyez patient. Seule la deuxième partie est pour bientôt.
Clélie