Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 10:19

Source

Fils d'un bourgeois, Gaucelm Faidit naît vers 1150 à Uzerche dans le Limousin.

 

Selon son biographe, Gaucelm Faidit aurait épousé une prostituée, Guilhelma Monja qui l'accompagnait dans les cours.

 

Il voyagea en France du Nord, en Italie, en Hongrie. Il suivit le marquis de Monteferrat jusqu'en Terre Sainte lors de la quatrième Croisade. Il resta un hiver en Orient puis revint en Limousin. Ensuite nous ignorons ce qu'il devint juste après son retour en Occident. Il mourut sans doute après 1220.

 

Il écrivit entre 1185 et 1120. Nous avons conservé soixante-dix pièces : des chansons d'amour, des chansons de croisade, un planh

 

Gaucelm Faidit eut plusieurs protecteurs, dont le roi d'Angleterre, Richard Cœur de Lion (pour lequel il rédigea, peu après son décès, un planh fort émouvant) et le marquis de Boniface II.

 

Gaucelm Faidit destina souvent ses poèmes à la vicomtesse Maria de Ventadour qui était parvenue à maintenir à sa cour les traditions littéraires à l'époque d'Eblon II le Chanteur et de Bernard de Ventadour. Cependant, nous savons qu'il dédia aussi ses poèmes à d'autres femmes que nous ne parvenons pas à identifier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires