Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 09:55

Source

Pèire Vidal, fils d'un pelletier de Toulouse, naquit vers 1150.

 

Alors qu'il était encore jeune, il quitta sa ville natale et commença une carrière poétique qui semble s'étendre de 1180 à 1205.

 

Après avoir vécu de sa poésie à Toulouse où il était au service de Raimond V, il se rendit en Aragon, puis en Provence. Il fut l'ami de Barral des Baux, vicomte de Marseille et du roi d'Aragon, Alphonse II.

Il travailla à la cour d'Alphonse VIII en Castille.

Il se rendit en Italie où il fut au service de Boniface de Montferrat.

Il accompagna, en Hongrie, Constance d'Aragon qui devait épouser le roi.

En 1204, il était à Malte. Il disparaît vers 1210.

 

Ce poète, fort original, aima beaucoup à ne pas prendre au sérieux les ardeurs amoureuses de ses compagnons poètes. Il composa des chansons d'amour et des sirventès politiques.

Lorsqu'il écrivait des chansons d'amour, il abordait les thèmes traditionnels mais avec une certaine ironie et une fantaisie qui lui étaient propres et que nous ne rencontrons pas parmi les poètes de sa génération.

Les propos qu'il tenait à l'égard de ses protecteurs, dans ses sirventès politiques, prouvent qu'il était à la fois un habile critique et un conseiller politique adroit.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires