Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 10:24

Ce substantif vient du bas latin tripalium qui est formé de tri (trois) et de palus (pieu). Tripalium est un instrument rudimentaire fait de trois pieux plantés en terre et servant à immobiliser les chevaux ou les bœufs afin de les ferrer ou de les soigner. Ce même mot désigne aussi un "instrument de torture."

 

En Ancien Français, ce substantif a le sens de "souffrance, tourment" (volontairement recherché ou subi passivement). Travail a aussi le sens de "peine prise à l'exercice d'un métier". Il désigne donc "toute activité qui procure un revenu" ou "le résultat du travail" (ce dernier sens n'apparaît qu'au XIV e siècle).

Travail désigne aussi "les douleurs de l'enfantement."

 

Il existe de nombreux dérivés :

Travaille : ce substantif féminin a les mêmes sens que le substantif masculin.

Travaillement : ce substantif masculin a le sens de "travail, fatigue".

Travaillerie : ce substantif féminin a le sens de "grand travail".

Travailleor : ce substantif masculin désigne "celui qui fait souffrir" ou un "ennemi".

Travaillos : cet adjectif a le sens de "pénible, fatigant."

Travailler : ce verbe, qui vient de *tripaliare qui signifie "torturer avec le tripalium"

Ce verbe a d'abord le sens de "tourmenter" en parlant des personnes. Ce verbe signifie aussi "amener quelqu'un à prendre une décision" et "souffrir une peine."

Un sens spécialisé existe : "être prise des douleurs de l'enfantement."

Lorsque le verbe est réfléchi, il signifie "employer tous ses efforts, se tourmenter."

À la fin du Moyen Âge, le verbe prend enfin le sens de "travailler, peiner."

 

 

En Moyen Français, le substantif masculin, travail, et le verbe subsistent avec les sens ci-dessus donnés.

 

En Français Classique, les sens de "douleur de l'enfantement" et "toute activité qui procure un salaire" demeurent.

Travail désigne aussi le "lieu où s'exerce toute activité professionnelle".

Travail finit par avoir le sens de "activité d'une machine" ou "fonctionnement d'un organe et l'action d'une cause naturelle aboutissant à une transformation", comme le travail de l'érosion, par exemple.

 

Travails désigne la "machine qui sert à immobiliser les animaux quand on les ferre ou les soigne."

 

Dans la quatrième édition du Dictionnaire de l'Académie française, travail a le sens de "ouvrage qui est à faire." Travail se dit aussi "des remuements de terre que des troupes font soit pour attaquer, soit pour défendre et principalement de la tranchée que font les assiégeants pour attaquer une place."

Au pluriel, travaux désignent les "ouvrages faits pour attaquer ou défendre des places."

Les sens de "labeur, peine" et "douleurs de l'enfantement" existent toujours.

 

En Français Moderne, ces deux derniers sens demeurent. Le sens de "ouvrage de l'esprit, d'une étude historique" apparaît.

Partager cet article

Repost 0

commentaires