Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 09:48

Sordel est le plus célèbre des troubadours italiens. Né vers 1200, à Goito qui se trouve près de Mantoue, Sordel serait le fils d'un chevalier pauvre prénommé El Corte.

 

Alors qu'il vivait à la cour du comte San Bonifaci, Sordel enleva Cunizza da Romano, la femme du comte, avec la complicité du frère de ce dernier ! Cela l'obligea à s'exiler, vers 1228, en Espagne et au Portugal. Ensuite, il s'installa en Provence, à la cour de Raimon-Bérenger IV, où il se maria. C'est d'ailleurs dans cette région qu'il passa la plus grande partie de sa vie.

 

En 1265, il revint en Italie à la suite de Charles d'Anjou qui fut aussi son protecteur.

 

Environ quarante poèmes écrits entre 1220 et 1260 sont parvenus jusqu'à nous. Il rédigea un planh sur la mort de Blacatz (un seigneur d'Aups dans le Var) qui demeure l'un de ses poèmes les plus connus. Toutefois, ce planh (i.e. une complainte funèbre) est un pur sirventès dans la mesure où la déploration funèbre prend fin à la première cobla, le reste n'étant qu'une satire contre la lâcheté de certains princes européens.

 

Il serait mort après 1269.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires