Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 10:19

Source

LA GRÈCE ANTIQUE (première partie)

 

Ce que vous lirez sur la Grèce Antique n'est pas un cours. Vous trouverez ci-dessous des informations provenant de nombreux documents. Il est possible que vous trouviez d'autres dates que celles qui figurent ci-dessous. En principe, l'écart de date entre deux périodes historiques ne doit pas être trop important.

 

 RAPPEL : La Grèce, telle que nous l'entendons aujourd'hui, n'a pas existé dans le monde antique. Il s'agit d'une multitude de cités-états qui partageaient la même langue et les mêmes croyances religieuses.

 

Le monde grec se forme grâce à l'apport de populations étrangères : la plus importante de ces populations est constituée par les Indo-européens. Ces peuples s'installent un peu partout en Europe.

 

 

NÉOLITHIQUE (6500 avant notre ère à 3000 avant notre ère)

 

La sédentarisation des premiers hommes a lieu vers le V e millénaire, mais les premiers habitats sont éparpillés sur tout le territoire. Vers la fin du IV e millénaire, d'autres hommes viennent dans le pays, certains s'installent dans des régions qui, jusque là, étaient inhabités.

 

 

LE BRONZE ANCIEN ou MINOEN ANCIEN ou HELLADIQUE ANCIEN (3000 avant notre ère à 2000 avant notre ère)

 

Dès le début du II e millénaire, de nouveaux envahisseurs arrivent. Nous les considérons comme les premiers Grecs (i.e. des Indo-Européens venant du nord.)

 

Nous distinguons les faits qui se passent en Crète et ceux qui surviennent en Grèce continentale.

 

EN CRÈTE

L'île est occupée par des populations anatoliennes. Nous parlons de "Crète anatolienne". Nous désignons cette période sous le nom de  Minoen Ancien, l'Helladique Ancien étant pour la Grèce Continentale.

À la fin du Minoen Ancien, sur le site de Cnossos, qui était déjà habité depuis le néolithique, est bâti un premier palais minoen.

 

EN GRÈCE CONTINENTALE

La Grèce est occupée par des populations anatoliennes. Nous parlons alors de "Grèce anatolienne". Existence du village de Lerne en Argolide.

Ces premiers Grecs n'apportent pas de notables modifications dans la vie des populations déjà installées.

Nous savons déjà que des nombreux mots utilisés dans la langue grecque classique, sont des vocables d'origine anatolienne. L'hypothèse retenue est que les premiers Grecs ont emprunté, aux occupants primitifs, de nombreux termes.

Nous savons que les Grecs apportent avec eux le cheval et la céramique dite minyenne.

 

LE BRONZE MOYEN ou MINOEN MOYEN ou HELLADIQUE MOYEN (2000 avant notre ère à 1500 avant notre ère)

 

EN CRÈTE

Des Grecs viennent sur l'île. Des relations entre la Crète et la Grèce continentale ont lieu, mais nous n'en connaissons pas vraiment leur nature. En plus, il semble que les premières incursions des Grecs se produisent peu avant la fin du Minoen Moyen.

Des palais, décorés de fresques, sont construits, quatre palais nous sont connus : Cnossos, Malia, Phaïstos et Zakro. Chacun domine une partie de l'île.

 

Cnossos, au début du Minoen Moyen, se développe rapidement. Cette expansion durera jusqu'au début du Minoen Récent. Entre 2000 et 1900 avant notre ère, un nouveau palais est construit dans l'alignement du premier. Dans le même temps, la ville se développe vers le Nord. La cité connaîtra sa superficie maximale durant l'Âge de Bronze.

 

Durant la période dite des premiers palais, à savoir de 1900 à 1625, une écriture est utilisée : le hiéroglyphique crétois. Cependant nous ignorons encore si le hiéroglyphique crétois et le linéaire A ont coexisté. De même nous ne savons pas si ces deux modes d'écriture ont noté la même langue.

 

La société est hiérarchisée. Une élite entretient des artistes spécialisés qui se trouvent dans le quartier Mu de Malia.

Cette civilisation brillante, qui sait travailler l'or, utilise une nouvelle écriture que nous connaissons sous le nom de linéaire A (disque de Phaïstos, indéchiffré à ce jour). Employé par les scribes des seconds palais crétois, le linéaire A, qui apparaît vers le XVIII e siècle avant notre ère, sera utilisé jusqu'en 1450 environ. Cette écriture a été découverte à Cnossos ainsi qu'à Zakro.

 

Entre 1800 et 1700 avant notre ère, les palais sont détruits une première fois, sans que nous sachions quelle est l'origine de ce cataclysme.

Entre 1700 et 1640 avant notre ère, apogée de Cnossos qui semble dominer toute l'île. Un roi-prêtre est sans doute le dirigeant du palais. Il semble exercer à la fois une forte domination culturelle et commerciale et semble entretenir des relations avec l'Égypte et le Proche-Orient.

 

EN GRÈCE CONTINENTALE

Il semble que dans les premières années du II e millénaire, la Grèce a peu de contacts avec le monde extérieur. Une première vague d'envahisseurs grecs (Ioniens) arrivent vers 1950 avant notre ère, une deuxième vague d'envahisseurs grecs (Achéens) arrivent vers 1580 avant noter ère.

L'apparition de nouvelles techniques dans le domaine de la céramique et funéraire est constatée.

Nous ne savons pas si ces transformations sont dues à l'arrivée de  nouvelles populations ou à l'évolution d'autres populations.

 

Les informations, que nous avons sur cette période, sont peu nombreuses, sauf en Crète, car elle n'a pas été touchée par les mouvements migratoires durant cette période.

Les différentes recherches archéologiques ont mis en évidence une civilisation très brillante qui est très proche de la civilisation crétoise et que nous appelons mycénienne (de Mycènes, capitale légendaire des Atrides, qui est une cité du Péloponnèse ; Agamemnon en fut le roi légendaire et le chef des Grecs qui assiégèrent Troie).

Sur le site de Mycènes, des tombes à fosses ont été découvertes en 1876 que nous connaissons sous le nom de Cercle des tombes A. En 1952, un Cercle des tombes B a été découvert. Il s'agit de tombes de souverains qui ont régné quatre siècles avant la prise de Troie en 1184 avant notre ère. Ces tombes contenaient des nombreux objets précieux : masques en or, poignards incrustés, diadèmes, bracelet…).

 

 

LE BRONZE RÉCENT ou MINOEN RÉCENT ou HELLALIQUE RÉCENT ou PÉRIODE MYCÉNIENNE (1500 à 1100 avant notre ère)

 

EN CRÈTE

Deuxième destruction des palais minoens. Cnossos est détruit plus tard, vers 1370. Nous supposons qu'il s'agit d'actions guerrières menées par les Mycéniens, venus de la Grèce continentale. Nous parlons alors de "Crète Grecque".

 

Entre 1425 et 1390 avant notre ère, les palais sont "réoccupés" par des Mycéniens. C'est pourquoi, le système palatial minoen disparaît tandis qu'en Grèce continentale se développent aussi des palais mycéniens.

Cnossos est moins étendue qu'avant. Vers 1200 avant notre ère, le palais de Cnossos est déserté alors que la ville est toujours habitée.

 

Le mode d'écriture est le linéaire B qui est proche du linéaire A. Utilisée par les scribes des palais à l'époque mycénienne, le linéaire B a été déchiffrée grâce aux travaux de deux Anglais John Chadwick et Michael Ventris en 1953. Nous savons maintenant que la langue notée était du grec, ce qui signifie que les Mycéniens parlaient grec et que la langue grecque est parlée dans la même région depuis le XVI e siècle avant notre ère. Des tablettes ont été découvertes en Grèce Continentale à Mycènes, à Pylos, à Tirynthe et à Cnossos.

Les textes rédigés durant cette période nous apprennent que l'administration est mycénienne, la Crète n'est plus minoenne, dorénavant elle est  mycénienne. Cette domination mycénienne s'effondre vers 1300 avant notre ère. Malia est abandonnée. Toutefois, des tablettes, découvertes à La Chanée et datées d'environ 1250, remettent en cause la date de l'effondrement mycénien, car elles sont rédigées en linéaire B par un scribe déjà connu à Cnossos. L'hypothèse d'un royaume mycénien à La Chanée au XIII e siècle avant notre ère a été émise sans que nous puissions encore en apporter la preuve.

 

 

EN GRÈCE CONTINENTALE

Au début de cette période, la Grèce continentale semble se réveiller. La civilisation mycénienne surgit, est-ce dû à la colonisation de la Grèce par la Crète ou l'inverse ? Nous l'ignorons. Nous admettons simplement que la Crète a eu une certaine influence sur la civilisation mycénienne et que la nouvelle vague d'envahisseurs –des Achéens- a dynamisé la Grèce sans en bouleverser sa population.

Chaque centre du monde mycénien (environ quatre cents sites mycéniens) semble avoir eu une existence indépendante. Même si nous avons observé une organisation palatiale très poussée ainsi qu'une certaine richesse de ses princes qui y vivaient, nous ignorons quelle était la puissance des princes. Nous ignorons aussi s'il existait entre ces princes des liens de dépendance.

Nous savons juste que quelques-unes de ces sites  furent plus importantes. Il s'agit de Mycènes, Tirynthe (en Argolide), Pylos (en Messénie) et Thèbes (en Béotie). Toutefois, cela ne signifie pas que ces quatre cités avaient une quelconque suprématie politique.

À Mycènes furent construits des bâtiments impressionnants comme les tombes à tholos (i.e. à chambre circulaire). Les premiers tholoi construits datent de la fin du XVI e siècle avant notre ère. Il en sera construit durant toute l'époque mycénienne.

La Porte des Lions est construite au XIII e siècle avant notre ère. Dans la seconde moitié de ce même siècle, les maisons qui sont à l'extérieur de l'acropole, sont détruites. Les fortifications de la cité sont renforcées ce qui n'empêche pas la cité de subir de nombreux dégâts à l'intérieur de l'enceinte.

 

Nous pouvons simplement dire que la civilisation mycénienne se développa durant plus de trois siècles dans le Péloponnèse, la Béotie et l'Attique.

La civilisation mycénienne fit, comme nous l'avons vu, la conquête de la Crète et s'établit en Méditerranée à Rhodes, Chypre et au Sud de l'Asie Mineure.

La civilisation mycénienne participera à la destruction de Troie vers 1230-1225, peu avant de sombrer à son tour.

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Histoire
commenter cet article

commentaires