Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 10:39

Source

En janvier 1966, Janis continue de se produire dans des clubs à Austin. Elle interprète les chansons de Bessie Smith ainsi que des classiques du folk et du blues.

En ce début d'année, à San Francisco, Big Brother and the Holding Company se produit sur scène. 

En mars de la même année, Janis chante lors d'un concert  hommage à l'attention d'un chanteur de blues aveugle prénommé Teodar Jackson. Elle chante, entre autres, "Goin' to Brownsville" que Janis et Big Brother and the Holding Company reprendront sous le titre de "Catch Me, Daddy".

Janis, qui continue d'entretenir un lien avec Jim Langdon, l'informe qu'elle pense intégrer un groupe d'Austin prénommé the 13th Floor Elevators.

A San Francisco, David Getz parvient à rejoindre, grâce à son culot, Big Brother and the Holding Company. Toutefois le groupe n'a toujours pas de voix, ce qui commence à faire défaut au groupe dont le répertoire reste surtout instrumental.

La solution viendra de Chet Helms. Se souvenant de Janis, il la propose au groupe. Il envoie au Texas, Travis Rivers, qui fut libraire sur Haight Street. Janis connaissait cet homme qu'elle avait rencontré au début des années 1960 au Texas, au Ghetto.

Travis Rivers retrouve Janis et lui apprend la nouvelle. Surprise par celle-ci, Janis hésite à rejoindre le groupe, puis elle finit par se dire prête à tenter le coup.

Le 27 mai 1966, Janis annonce à ses parents, qui l'estiment encore fragile, qu'elle va quitter le Texas pour tenter sa chance en Californie. Malgré une certaine réticence, les parents de Janis laissent partir leur fille.

Travis Rivers part donc avec Janis. Ils arrivent le 4 juin. Ce même jour, Janis rencontre les trois guitaristes du groupe, Sam Andrew, James Gurtley et Peter Albin. Cependant, Big Brother and the Holding Company ont un registre que Janis n'a pas ! Mais se lancer dans l'aventure ne fait pas peur à Janis.

Janis loge dans une chambre à trente-cinq dollars par mois sur Pine Street. Peu après, Janis rompt avec Travis Rivers, ce dernier trafiquant de la drogue dure.

Début juillet, Janis part rejoindre les membres de son groupe qui s'apprêtent à vivre en communauté. Cependant cette vie n'est pas sans quelque inconvénient, la discipline n'étant pas de règle, la propreté n'étant pas de rigueur.

En août 1966, Janis écrit à ses parents afin de leur annoncer qu'elle vient de se produire avec son groupe pendant onze jours à l'Avalon et au Canada à Vancouver.

En peu de temps, San Francisco a beaucoup changé. C'est ce que perçoit Janis, dès son retour dans cette ville. En plus, deux modes de vies différents s'affrontent. Nombreux sont les jeunes qui désirent former une société non conformiste, antimilitariste et surtout basée sur une nouvelle musique. Mais les échecs sont nombreux. Pourtant émerge de ce mode de pensée une nouvelle façon de se vêtir : le "look beatnik". Les parents de ces jeunes gens sont dans l'ensemble pour une société de consommation.

De nombreux groupes se forment autour de la Baie. Tandis que les groupes de New York ou de Los Angeles ont un pied dans le show-biz, les groupes de San Francisco sont en grande majorité des amateurs : ils ne dépendent pas d'un label, ils n'ont pas encore d'orientation musicale définitive, ce qui leur importe c'est de pouvoir jouer leur musique ici ou là.

Quand Janis rejoint Big Brother and the Holding Company en ce début 1966, le groupe est constitué de Dave Getz (batteur), James Gurley, Sam Andrew (tous deux guitaristes) et de Peter Albin (bassiste). Les musiciens accueillent une fille qui ne correspond pas à l'image qu'ils s'en faisaient. En plus, elle n'a jamais chanté de rock. Son répertoire est alors imprégné d'influences folk, blues et country. Grâce à la puissance et à l'authenticité de sa voix, Janis est prise dans le groupe. Le répertoire est quelque peu modifié. Janis apprend à ne plus rester statique derrière le micro et à forcer son chant sans avoir à brailler. Janis prend aussi l'habitude de personnaliser les paroles des chansons.

Le groupe passe des heures à répéter, ce qui permet aussi à Janis de prendre de plus en plus d'assurance.

 

C'est à cette période qu'apparaît une presse musicale. Elle se trouve surtout sur la côte Ouest. Crawdaddy, Eye et Rolling Stone voient le jour en cette fin d'année 1960.

Entre 1966 et 1968 apparaissent, sur la côté Ouest, les Diggers. Il s'agit d'une espèce d'organisation humanitaire communautaire qui vient en aide aux nouveaux arrivants - venus s'installer sur la côte Ouest- en leur proposant, entre autres, des repas chauds. Il faut dire qu'à cette époque, de nombreux jeunes sont venus en Californie, croyant créer là un monde meilleur. Mais le rêve sera de courte durée, la réalité rattrapant bien vite cette jeunesse. Il faut travailler…. C'est d'ailleurs ce que fit Janis tout en chantant. Elle fabriquait des colliers de perles. Ce genre d'artisanat local sera fréquent à l'époque.

 

Le 10 juin 1996, Janis Joplin fait sa première apparition officielle au sein de Big Brother and the Holding Company sur la scène de l'Avalon. Elle interprète " Down on Me" et "I Know You Rider". Elle parvient, grâce à son sens de l'improvisation,  à impressionner le public.

Des amies la poussent à changer son look : habits à dentelles, en soie, bracelets et boas aux plumes multicolores seront ses nouveaux vêtements, sa nouvelle peau.

De même que le groupe doit s'adapter à la voix de Janis, de même Janis doit accepter l'idée que son chant doit évoluer. Il lui faudra chanter du rock tout en préservant son âme blues.

Janis laisse de côté ses inhibitions. Cela lui permet non seulement d'assumer sa bisexualité, mais aussi d'être plus libre. Elle a un rire assez démesuré qui finira par devenir légendaire.

En juillet de la même année, Janis s'installe au nord de San Francisco près des collines de West Marin. Elle vit avec les musiciens du groupe qui ont loué cette demeure pour six mois. Étant isolé, le groupe peut répéter aux heures qu'il veut.

 

Après quelques semaines de répétition, James Gurley devient l'amant de Janis. Si le libertinage est courant, il n'est pas toujours bien vécu. Leur liaison fragilise le groupe, car Nancy, l'épouse de James finit par défoncer la porte de la chambre de Janis, les deux amants ayant passé deux semaines enfermés là.

Après cette histoire, le calme revient et Nancy et Janis redeviennent amies. Janis a d'autres liaisons qui sont courtes la plupart du temps.

Janis devient petit à petit le leader du groupe, ce qui irrite quelque peu Peter Albin qui a fondé le groupe.

Durant l'été 1966, le groupe apparaît dans plusieurs lieux : Monterey, San José, San Francisco (au Fillmore et au California). C'est d'ailleurs à l'occasion de cette tournée qu'est enregistré un concert.

Janis peaufine son look. Elle devient un personnage qui aime à caricaturer la mode hippie. Elle abandonne son côté garçon manqué et devient plus féminine. Elle porte de nombreuses bagues, bracelets et colliers.

Comme le groupe n'a pas beaucoup d'argent, Janis et ses amis continuent de fabriquer des bijoux fantaisies.

Si les autres groupes qui existent sur la côté Ouest consomment de la drogue, Big Brother and the Holding Company ne consomme que de l'alcool. Cependant, dans un cadre privé, la plupart des membres du groupe consommera de la drogue, à l'exception de Peter Albin.

Le groupe doit encore songer à modifier son répertoire. Janis écrit parfois des paroles, mais elle reste toujours attachée aux chansons de quelques artistes noirs issus du blues et du rhythm'n'blues.

Venue, avec son groupe, écouter Willie Mae Thornton dans un club de jazz, Janis s'identifie aussitôt à l'écoute de "Ball and Chain". À la fin du concert, Janis parvient à rencontrer cette chanteuse noire originaire de l'Alabama. Elle lui demande si elle peut reprendre "Ball and Chain". Willie Mae Thornton accepte.

Ce même été, le label Elektra pour lequel travaille Paul Rothchild a remarqué Janis lors d'un concert de Big Brother and the Holding Company à l'Avalon.

Paul Rothchild produit déjà plusieurs groupes comme Tom Paxtob, Phil Ochs, Love et Tim Buckley. Il vient de découvrir les Doors. Il réalise ce que peut faire Janis. C'est pourquoi, il convoque Janis pour le lendemain. Il lui propose alors d'intégrer un groupe de blues dans lequel se trouveraient Barry Goldberg, Taj Mahal, Al Wilson et Steve Mann. Janis connaît ce dernier qui est un guitariste de blues acoustique, avec lequel elle avait enregistré "Two Nineteen Train", "Trouble in Mind" et " Winnin' Boy Blues" en 1964.

Si Janis est enthousiaste, le groupe l'est beaucoup moins. Le contrat proposé par le label Elektra n'est que pour Janis Joplin. La chanteuse éprouve un profond malaise. Il lui faudra choisir entre Big Brother and the Holding Company et le contrat. Malgré son désir de dire "oui" à Elektra, elle fait patienter le label quatre semaines, le temps d'honorer leur contrat à Chicago.

Cela n'empêche pas Janis de déprimer. Elle écrit à ses parents afin de leur faire part de son hésitation. Ceux-ci sont toujours à l'écoute de leur fille. Ses parents feront même le voyage plusieurs fois afin de venir l'écouter. Ils seront même frappés par la puissance de sa voix et convaincus du talent de leur fille.

Le 23 août 1966, le groupe est donc à Chicago au Mother Blues où ils doivent jouer. Même si Chet Helms a moins de temps qu'auparavant pour s'occuper du groupe, il a pris le temps de finaliser ce contrat. Il explique aux autres membres du groupe qu'ils ne parviendront peut-être pas à retenir Janis et leur rappelle qu'ils existaient avant l'arrivée d'une chanteuse. Cependant, le malaise est là.

Le public de Chicago a des réactions diverses face à ce groupe qui pratique un "freak jazz" assez désarmant. Mais le blues passe mieux. Cependant, comme le groupe n'est pas assez connu, il ne permet pas de réaliser les recettes espérées par le Mother Blues. L'ambiance redevient tendue au sein du groupe. Bob Shad, le directeur du petit label de jazz Mainstream qui a failli faire faillite, vient leur proposer un contrat. Chet Helms, ayant eu vent de l'affaire tente de dissuader le groupe de signer. Pourtant, pensant retenir de cette façon Janis, le groupe accepte le contrat qui est d'une durée de cinq ans. Peter Albin signe au nom du groupe qui va vite déchanter. Bob Shad refuse de donner une avance au groupe. Il parvient à persuader le groupe d'enregistrer rapidement. Mais le travail ne sera pas vraiment musicalement fidèle à l'esprit du groupe. En plus, Bob Shad refuse que le groupe émette un avis sur le mixage final et lui impose des morceaux ne dépassant pas 2 min 30.

Big Brother and the Holding Company choisit à la va-vite les quelques titres devant figurer sur l'album. Deux 45 tours seront tirés de cet album dont "Down on Me" qui ne sera que quarante-troisième. Il est vrai aussi que le disque a été peu diffusé et que sa promotion est mal organisée. L'ambiance finit donc par se dégrader entre le groupe et Bob Shad. Il faudra attendre 1967 pour que l'album connaisse le succès.

Le groupe, déçu par cet album qu'il a, par la force des choses, dû bâcler, sait qu'il est lié pour cinq ans à Bob Shad. Par ailleurs, le groupe constate que d'autres groupes, comme les Beatles ou les Beach Boys, rencontrent le succès. Il leur manque un manager aussi dynamique que Chet Helms.

En octobre 1966, le groupe quitte Lagunitas, leur bail arrivant à son terme. Big Brother and the Holding Company revient vivre au cœur de San Francisco, mais ne vit plus en communauté comme cela avait été souvent le cas la plupart du temps.

Pendant six jours, début novembre, le groupe joue à la fois au Matrix et à l'Avalon. Janis devient de plus en plus populaire. Elle est de plus en plus à l'aise sur scène et parvient à atteindre une maîtrise vocale assez impressionnante.

Le premier soir du concert, Janis fait la connaissance de Kim Chappell qui a eu une liaison avec Joan Baez. Les deux femmes discutent un peu et se renvoient le lendemain. Cette fois, Kim Chappell revient accompagnée de Peggy Caserta. Cette dernière tient depuis 1965, une boutique de vêtements nommé Mnasidika, dans le secteur de Haight-Ashbury.

Quelques semaines plus tard, Janis se rend dans la boutique de Peggy Caserta qui lui offre une paire de jeans. Elle y retournera de nombreuses fois. Les deux jeunes femmes deviennent amantes mais leur histoire sera compliquée.

En décembre 1966, lors d'un concert d'Otis Redding, Janis parvient, par l'intermédiaire de Bill Graham, à rencontrer ce chanteur qui l'a beaucoup impressionnée par sa gestuelle et sa présence scénique. La rencontre a lieu dans l'auditorium. Janis observera sa façon de bouger et prend à son compte les intonations de la voix utilisée par Otis Redding.

Peu après cette rencontre, Janis demande à prendre des cours de chant, ce qu'elle n'avait pas fait jusqu'à présent. Judy Davis, une répétitrice vocale, s'occupe d'elle.

Fin décembre, la communauté de Lagunitas organise une grande fête pour célébrer le déménagement. Deux cents personnes sont présentes dont parmi elles plusieurs groupes. Vin, nourriture et LSD sont aussi de la fête.

FIN DE LA DEUIXEME PARTIE

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Art : musique
commenter cet article

commentaires

AmandeVerte 12/06/2009 23:19

A quand la suite sur Janis Joplin??????????? Non seulement c'est très bien écrit mais en plus c'est documenté comme jamais! Merci