Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 10:10

Peire Cardenal naît vers 1180 au Puy-en-Velay de parents nobles.

Le Puy-en-Velay est alors une des capitales intellectuelles et religieuses du moment. Les pèlerins, qui se rendent à Saint-Jacques de Compostelle, passent, en effet, par cette ville.

Jusqu'à l'âge de vingt ans, Peire Cardenal étudie à l'université de Saint-Maiol.

Fort d'une solide formation religieuse, –Le Puy-en-Velay est, en ce XIII e siècle, le premier centre marial de la chrétienté-, intellectuelle et morale, Peire Cardenal entre au service de Raimond de Miraval, comme de nombreux autres écrivains, vers 1205.

Quelques années plus tard, il se marie et devient le père de deux fils.

N'ayant soutenu que la cause des Raimond, il se retrouve sans protecteur à la mort de Raimond VII en 1249. Il parvient sans doute à se réfugier chez l'un des seigneurs qui avait survécu aux luttes contre les Croisés.

Il s'installe à Montpellier où, peut-être, il enseigne. Sans doute est-il le maître de Matfre Ermengaud qui parle à neuf reprises de cet homme dans son Breviari.

Il meurt probablement dans cette ville vers 1278. Il a presque cent ans.

 

Bien qu'il fut fervent catholique, il se révolta contre l'injustice des clercs. Les frères de Saint-Dominique sont, à ses yeux, responsables des cruautés de l'Inquisition. Peire Cardenal dénonça aussi les Français qui furent coupables des atrocités de la croisade des Albigeois.

Il écrivit quelques chansons et des sirventès. Le Sirventès est un poème satirique, moral, littéraire ou politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires