Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 10:40

Source

Ce nom ne vous dit peut-être rien, pourtant depuis ce 11 novembre une rue de Vrigne-Meuse porte son nom.

Cet homme, originaire de Lozère, âgé de quarante ans, est tombé en ce matin du 11 novembre 1918 quinze minutes  avant l'annonce du cessez-le-feu. Cet homme est donc le dernier Poilu à être tombé lors de la Première Guerre mondiale.

Berger en Lozère, Augustin Trébuchon était soutien de famille, ce qui lui permettait d'être exempté, mais il se porta volontaire et fut enrôlé en août 1914 à Mende.

Alors qu'il avait, comme bon nombre de ses camarades, échappé à la mort, en ce matin du 11 novembre, il fut tué d'une balle dans la tête à 10 h 45.

La 163 e Division d'Infanterie et le 415 e Régiment d'Infanterie avaient reçu l'ordre  de franchir la Meuse coûte que coûte dans les environs de Vrigne-Meuse et Dom-le-Mesnil, ce qui fut fait. 91 hommes dont une majorité appartenant au 415 e R.I. perdirent la vie. Augustin Trébuchon tomba le dernier. Pourtant les négociations, menées à Compiègne, avaient pris fin ce même jour à 5 heures du matin : l'Allemagne capitulait, mais l'annonce de l'Armistice n'eut lieu qu'en fin de matinée.

Augustin Trébuchon repose avec dix-sept autres frères d'armes du 415 e R.I. au cimetière de Vrigne-Meuse, mais sur sa tombe, il est indiqué qu'il fut tué le 10 novembre 1918, l'armée refusant, semble-t-il, que la véritable date figurât sur sa croix…

A 11 heures du matin, le caporal Delaluque du 415 e R.I. sonnait l'Armistice. Augustin Trébuchon était la dernière victime d'un conflit qui avait fait 9 405 315 victimes militaires. Ne les oublions pas !

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Pêle-mêle
commenter cet article

commentaires