Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 10:02

Source

Jaufré Rudel vécut au XII e siècle. Il fut de haut Lignage, prince de Blaye. Il semble que ce troubadour se croisa lors de la deuxième croisade de 1147-1149. La raison de ce choix serait liée à l'amour qu'il portait à la comtesse de Tripoli dont il avait entendu parler par des pèlerins qui venaient d'Antioche.

Il écrivit de nombreux poèmes en son honneur.

Selon l'histoire, quand il fut en mer, il tomba malade. Il fut alors conduit à Tripoli dans une auberge. Il fut annoncé à la comtesse  qu'un homme épris d'elle et mourant, se trouvait non loin de là. Elle vint à son chevet et le prit dans ses bras. Jaufré Rudel mourut auprès de celle qu'il aimait sans l'avoir jamais vue auparavant. Où est la légende ? Où est le vrai ? Nul ne le sait.

 

Les vers de Jaufré Rudel offre de belles mélodies. Mais les vers sont frustres.

 

Lanquan li jorn son lonc en may                          "Lorsque les jours sont longs en mai

M'es belhs dous chans d'auzelhs de lonh,           Je me plais au doux chant des oiseaux, lointain,     

E quan mi suy partitz de lay                                 Et quand je suis parti de là

Remembra m d'un'amor de lonh :                        Il me souvient d'un amour lointain :

Vau de talan embroncx e clis                               Je vais plein de désirs, morne, le front bas

Si que chans ni flors d'albespis                           Si bien que chants ni fleurs d'aubépine    

No'm platz plus que l'yverns gelatz.                    Ne me plaisent plus que l'hiver glacial."

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires