Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 10:27

Ce verbe appartient aux verbes du troisième groupe. Il exprime le mouvement.

Ce verbe a trois racines : V- ; AL- ; IR-

V- remonte à vado, vadere

IR- remonte à eo, ire

AL- reste problématique. Al- viendrait peut-être d'ambulare qui devient ambler (d'où "marcher à l'amble"). Une forte réduction de ce verbe en aller ne permet pas de comprendre certaines formes, comme l'italien andare et les formes de l'Atlas suisse-italien anden. Il semble que ce soit aditare (fréquentatif de adire formé sur ire) qui est à l'origine de la racine AL-

PRESENT DE L'INDICATIF

Deux racines existent pour le présent de l'indicatif. L'emploi du radical AL- pour les formes faibles (première et deuxième du pluriel) a permis d'éviter l'homonymie avec les formes correspondantes du verbe voir.

Nous avions donc VADO/VADIS/VADIT et VADUNT (troisième personne du pluriel). Ces formes évoluent en VAO/VAS/VAT et VAUNT. Le D tombe par analogie d'avoir. Nous avons en Ancien Français : VAI(S)/ VA(I)S/ VA(I)T ou VAT et VONT.

La forme VAIS à la première personne du singulier est analogique de fais. A la troisième personne du singulier, le T n'a pas complètement disparu. Nous le retrouvons, en effet, dans les syntagmes va-t-il/va-t-on. Il a disparu à la troisième personne du singulier du présent par analogie du verbe avoir.

ALAMUS et ALATES donneront ALONS et ALEZ.

Maintenant, le verbe ALLER se conjugue comme suit :

Je vais/tu vas/il va/ nous allons/vous allez/ils vont.

 

IMPARFAIT DE L'INDICATIF

En Ancien Français, l'imparfait de l'indicatif est composé d'une base faible et de la désinence.

En latin, nous avions des formes en –abam/-ebam et iebam. Dès le bas latin, le B tombe. L'Ancien Français conservera seulement la forme en –eam.  Les désinences sont donc les suivantes en bas latin : -EA(M)/-EAS/-EAT/-EAMOS/-EADES/-EANT. Elles évoluent en Ancien Français en -EIE/-EIES/-EIT/-IIENS/-IIEZ/-EIENT. En Moyen Français, nous avons les terminaisons suivantes : -OIS/-OIS/-OIT/-IONS/-IEZ/-OIENT.

L'Académie français n'adopta la graphie –AI qu'en 1835 seulement.

ALLER se conjugue donc comme suit :

J'allais/tu allais/il allait/nous allions/vous alliez/ils allaient.

 

FUTUR DE L'INDICATIF

Le futur de l'indicatif est formé à partir du radical IR-.

Nous rappelons que le futur est une création romane à partir de la forme HABERE HABEO (c'est-à-dire l'infinitif du verbe auquel on ajoute le présent de l'indicatif du verbe HABEO). Reportez-vous à la conjugaison du verbe AVOIR pour obtenir plus d'informations. Nous avons donc eu IR-AYYO.... puis IR-AIO. Les désinences du futur de l'indicatif sont donc –AI/-AS/-A/-ONS/-EZ et –ONT.

A noter que le futur du verbe ALLER n'est pas former à partir de l'infinitif du verbe.

Nous avons donc la conjugaison suivante :

J'irai/tu iras/il ira/ nous irons/vous irez/ils iront.

PASSE SIMPLE DE L'INDICATIF

Ce temps est hérité du perfectum latin. Le passé simple est de formation compliquée. Il existe des passés simples faibles (i.e. accentués sur les finales à toutes les personnes) et des passés simples forts (i.e. accentués sur le radical de la première, troisième personnes du singulier et la troisième du pluriel et sur les désinences des autres personnes).

Le passé simple de l'indicatif du verbe ALLER se construit à partir de la racine AL- et prend les désinences des verbes du premier groupe. Nous avons donc pour ce groupe une conjugaison en –AVI dont les désinences sont les suivantes en latin :  –I/-ISTI/-IT/-IMUS/-ISTIS-ERUNT. Ces désinences évoluent de la façon suivante : -AI/-ASTI/-AUT/-AMMES/-ASTES/-ARENT.

Le V chute. La deuxième personne du singulier perd son I, puis le T, jugé disconvenant pour cette deuxième personne, disparaît aussi.

A la troisième personne du singulier, la forme en A est due à l'analogie de A (de AVOIR).

La première personne du pluriel évolue en –ASMES, le S intérieur étant analogique de la deuxième personne du pluriel.

A la troisième personne du pluriel, le A accentué devient è.

Nous avons donc la conjugaison suivante :

J'allai/tu allas/il alla/ nous allâmes/vous allâtes/ ils allèrent.

 

LE PASSE COMPOSE DE L'INDICATIF

Ce temps se construit à partir du verbe ETRE au présent de l'indicatif auquel il faut ajouter le participe passé du verbe ALLER.

Nous avons la conjugaison suivante :

Je suis allé(e)/tu es allé(e)/ il est allé/ nous sommes allé(e)s/vous êtes allé(e)s/ils sont allés.

 

LE PLUS QUE PARFAIT DE L'INDICATIF

Ce temps se construit à partir du verbe ETRE à l'imparfait de l'indicatif auquel il faut ajouter le participe passé du verbe ALLER.

Nous avons la conjugaison suivante :

J'étais allé(e)/tu étais allé(e)/il était allé/ nous étions allé(e)s/vous étiez allé(e)s/ils étaient allés.

 

LE FUTUR ANTERIEUR

Ce temps se construit à partir du verbe ETRE au futur de l'indicatif auquel il faut ajouter le participe passé du verbe ALLER

Nous avons la conjugaison qui suit :

Je serai allé(e)/tu seras allé(e)/il sera allé/ nous serons allé(e)s/vous serez allé(e)s/ils seront allés.

 

LE PASSE ANTERIEUR

Ce temps se conjugue avec le verbe ETRE au passé simple de l'indicatif auquel il faut ajouter le participe passé du verbe ALLER.

Nous avons la conjugaison qui suit :

Je fus allé(e)/tu fus allé(e)/il fut allé/ nous fûmes allé(e)s/vous fûtes allé(e)s/ils furent allés.

INFINITIF PRESENT

Est ALLER

INFINITF PASSE

Est ETRE ALLE

 

PARTICIPE PRESENT

Est ALLANT. Il est formé à partir du participe présent latin en –ANS, -ANTEM. A noter que le participe présent se décline en latin. Il est devenu invariable en Français Moderne.

 

PARTICPE PASSE

Est ETANT ALLE. Il est issu des formes en –ATUS, -A, -UM.

 

FIN DE LA PREMIERE PARTIE

Partager cet article

Repost 0

commentaires