Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 18:59

Si cette maison d’édition ne vous dit rien, c’est sans doute que vous n’êtes pas Breton ou que vous ne vivez pas en Bretagne. Basé à Auray dans le Morbihan, depuis trois ans, Millefeuille propose des ouvrages illustrés destinés à la jeunesse (pour les enfants entre trois et neuf ans). Ce qui fait l’originalité de ces livres, ce sont les thèmes : le patrimoine régional. Le château de Suscinio, situé dans la presqu’île de Rhuys dans le Morbihan, sert de cadre à l’histoire que vous allez lire.

L’histoire : Pierre ne parvenait pas à s’endormir ce soir-là. Il venait de se rendre compte qu’il avait perdu son médaillon dans le château de Suscinio. Afin de le récupérer, il devait retourner sur les lieux, mais il n’osait pas s’y rendre seul. C’est pourquoi, il alla réveiller sa petite sœur, Anne, en lui promettant de voir une princesse, si elle venait. Ils prirent donc leur vélo et allèrent au château. Mal à l’aise à cause de son mensonge, Pierre expliqua à sa sœur qu’il avait perdu son médaillon dans la grande salle du château où il se devait de retourner. Dès qu’ils furent devant le château, ils entrèrent malgré leur peur. Quand ils furent à l’intérieur, ils entendirent des pas. Ils n’eurent pas le temps de se cacher, devant eux se trouvait « un prince, un vrai, vêtu comme au Moyen Age. » Le prince voulut les chasser du château, mais une femme intervint en leur faveur. Ils furent autorisés à se joindre à l’assemblée pour prendre le repas. Mais avant, on s’occupa d’eux. Anne fut lavée et habillée comme l’étaient les femmes au Moyen Age. De son côté, Pierre se laissa faire tout en se demandant comment quitter les lieux. Anne profita du repas qui l’enchanta, ce que ne parvint pas à faire Pierre. Au moment d’aller se coucher, Pierre raconta son histoire, mais personne ne voulut croire que le médaillon pouvait lui appartenir. Il est vrai que le duc avait un médaillon dont la description correspondait à celle faite par Pierre. Les enfants allèrent dormir. Le lendemain, les deux enfants furent conduits à la chapelle afin d’assister à l’office. Mais ensuite, ils devaient passer devant le Conseil au cours duquel le duc déciderait de ce qu’il adviendrait d’eux. Quand les deux enfants se trouvèrent devant le duc, il leur fut demander le pourquoi de leur présence. Alors que Pierre ne savait que répondre, Anne se dirigea vers le duc et lui expliqua que c’était parce qu’ils s’étaient perdus qu’ils étaient entrés dans le château. Quand le duc réalisa à voix haute que les enfants n’étaient pas « envoyés par le roi de France », Pierre comprit qu’ils se trouvaient au Moyen Age et que revoir leurs parents serait maintenant impossible. Il fallait donc absolument s’enfuir du château. Tandis qu’ils quittaient la salle, Anne aperçut « devant le dressoir », le médaillon que recherchait son frère. Elle le prit sans se faire voir. Alors qu’ils étaient conduits vers la grande porte, Pierre tenta de trouver une solution. « Au bout de la cour, Pierre a vu une petite porte, ouverte dans les remparts. » Les gardes poursuivirent les enfants qui parvirent à gagner le jardin. Anne donna le médaillon à son frère. Quand Pierre prit le médaillon, le temps s’arrêta et le château de Suscinio reprit l’apparence que les enfants avaient connue au moment de leur visite. Ils rentrèrent alors à la maison.

L’ouvrage se termine par quelques explications sur le château de Suscinio.

Voici l’adresse de la maison d’édition.
Le château de Suscinio.

Partager cet article

Repost 0

commentaires