Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 10:17

Ce substantif vient du latin classique scutum, qui signifie "bouclier" qui était alors de forme ovale et convexe puis après long et creux.

 

En Ancien Français, le sens originel de "bouclier" est conservé. Il apparaît dans certains expressions. Porter escu signifie "combattre", rendre son escu a le sens de 's'avouer vaincu."

Par métonymie, escu a les sens de "homme d'armes" et "protecteur."

Par extension et en terme de blason, escu signifie "champ en forme de bouclier, où sont représentées les pièces des armoiries." Au XIV e siècle, par métonymie, ce substantif a le sens de "armoiries."

Escu désigne vers 1340 une "monnaie d'or ornée à l'écu de France sur une face seulement."

 

Il existe des dérivés :

Escucel : ce substantif masculin désigne à la fois un "petit écu" et le "quartier d'un écu."

Escuier : qui vient de scutarium à partir de scutarius issu de scutum signifie "écuyer" (i.e. celui qui porte l'écu du chevalier).

Escuerie : ce substantif féminin a les sens de "fonction d'écuyer", "réunion d'écuyers" et "local pour les écuyers et leurs chevaux."

Escuage : ce substantif masculin désigne "la service qu'un écuyer devait à son seigneur" ainsi que le"droit payé pour l'exempter de ce service."

 

A partir du XVII e siècle, ce substantif s'écrit écu.

Les sens médiévaux de "bouclier des hommes d'armes" et de "monnaie" restent.

Au XVIII e siècle, le sens de "papier de petit format" apparaît. Ce nom fut donné car dessus figurait l'écu armorial en filigrane.)

 

Dans les différentes éditions du dictionnaire de l'Académie française, les sens ci-dessus donnés demeurent. Ecu apparaît dans d'autres expressions. Père aux écus désigne un "homme qui a beaucoup d'argent comptant", vieux amis et vieux écus signifie "Les vieux amis sont les meilleurs de tous."

L'écu est aussi une monnaie de compte qui vaut trois livres ou soixante sous tournois.

Partager cet article

Repost 0

commentaires