Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 10:43

Source

Acte 2 :

Le Lendemain à la même heure. L'arbre a quelques feuilles. Les chaussures d'Estragon et le chapeau de Lucky sont sur le sol.

 

Vladimir arrive, regarde les chaussures, l'horizon puis se met à chanter une chanson idiote qui fonctionne en boucle. Sur ce, Estragon arrive. Il a visiblement passé une mauvaise nuit. Les deux hommes s'étreignent, puis discutent. Estragon a encore été battu.

Vladimir et Estragon sont heureux de se retrouver, mais il faut attendre Godot.

Vladimir fait remarquer que l'arbre a quelques feuilles. Mais Estragon n'a que de vagues souvenirs de la journée d'hier. Finalement, Estragon finit par se mettre en colère : "Reconnais ! Qu'est-ce qu'il y a à reconnaître ? J'ai tiré ma roulure de vie au milieu des sables ! Et tu veux que j'y voie des nuances !"

Estragon évoque alors une séparation possible, mais Vladimir lui réplique : " Tu dis toujours ça. Et chaque fois tu reviens."

Il faut tuer le temps, ce que font Vladimir et Estragon en parlant. Ils reviennent à l'arbre qui s'est couvert de feuilles en une nuit. Estragon continue d'être à moitié amnésique. Il est question des chaussures laissées par Estragon hier, mais ce dernier ne les reconnaît pas. Vladimir propose alors à Estragon d'essayer ces nouvelles chaussures et puis dit : " Ca fera passer le temps. […] Je t'assure, ce sera une diversion."

Estragon dort quelques secondes, puis se réveille. Il est question de partir ce qui est impossible ! Il faut attendre Godot.

Vladimir voit le chapeau de Lucky, le ramasse, l'essaie et donne le sien à Estragon. Tous deux s'adonnent à un jeu de chapeaux avec les trois chapeaux qu'ils ont entre les mains. Vladimir finit par garder le chapeau de Lucky. Ensuite, ils jouent à Pozzo et Lucky, mais Estragon s'enfuit, puis revient terrorisé, car il croit avoir vu quelqu'un. Tous deux guettent puis parlent jusqu'au moment où entrent Lucky et Pozzo devenu aveugle.

 

Pozzo et Lucky tombent, ce qui amuse Vladimir. Estragon et Vladimir se demandent ce qu'ils vont faire pour Pozzo et Lucky. Si jamais ils décident de les aider à se relever, pour quel prix le feront-ils ? Finalement après avoir beaucoup parlé, Vladimir décide de venir en aider mais il tombe à son tour. Estragon est sur le point de fuir, mais accepte d'aider Vladimir. Il tombe à son tour et déclare : "Ce qu'on est bien, par terre !"

Pozzo n'arrête pas de poser des questions ce qui agace Vladimir et Estragon… tous deux dorment un court instant. Après avoir frappé Pozzo, qui a réussi à s'éloigner d'eux, Vladimir et Estragon appellent Pozzo et lui donnant différents prénoms. Cela ne dure pas.

Vladimir et Estragon parviennent à se mettre debout sans difficulté. Mais il faut toujours et encore attendre Godot.

Vladimir et Estragon remettent Pozzo debout mais ce dernier ne les reconnaît même pas. Les questions que Pozzo pose, restent sans réponse. Pozzo s'inquiète de savoir où se trouve son domestique. Estragon est envoyé auprès de Lucky afin de le réveiller… Estragon frappe plusieurs fois Lucky mais se fait mal au pied. Pozzo se renseigne sur ce qui vient de se passer. Comme Estragon, il est atteint d'amnésie. Il ne se souvient pas avoir vu Vladimir et Estragon hier…

Pozzo et Lucky s'apprêtent à partir. Vladimir essaie de les retenir et demande à Pozzo de faire chanter ou penser Lucky. Pozzo se fâche déclarant que Lucky est muet. Pozzo et Lucky partent sous le regard de Vladimir. On entend Pozzo et Lucky tomber de nouveau.

Estragon, de nouveau endormi, est réveillé par Vladimir. "Je rêvais que j'étais heureux" déclare Estragon. Vladimir ne veut pas écouter le récit du rêver d'Estragon et parle à voix haute de Pozzo et Lucky.

Vladimir s'interroge tandis que le garçon refait son apparition, mais il ne reconnaît pas Vladimir. Comme la veille, le garçon annonce que Godot, qui "ne fait rien", ne viendra pas ce soir. Le garçon, chargé du message de Vladimir, se sauve "comme une flèche." C'est à ce moment-là qu'Estragon, qui s'était encore endormi, se réveille et parvient à ôter ses chaussures.

Que faire alors ? Impossible de partir car il faudra revenir pour voir Godot.

Ils songent encore à se pendre, mais tandis qu'ils s'y préparent, Estragon, qui a pris son ceinturon pour se pendre, perd son pantalon. Ils décident de s'en aller mais ne bougent pas.

 

 

De nombreuses répliques courtes. Un discours qui semble toujours décalé. Des hommes perdus au milieu de nulle part, mais avec un morceau… La parole semble ne servir qu'à faire passer le temps.

 

FIN DE LA DEUXIEME PARTIE

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires