Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 10:58

Source

Lors de fouilles réalisées entre août et octobre 2007, une statue de marbre à l'effigie de Jules César a été retrouvée dans les eaux du Rhône, à Arles, ville fondée en 46 avant notre ère par Jules César, sur ce lieu qui était une cité celto-ligure.

 

Ce buste, sculpté avec un grand réalisme, est, semble-t-il, le seul buste de César réalisé de son vivant, nous dit Luc Long, conservateur en chef  du patrimoine au département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines du ministère de la culture.

 

Ce marbre, grandeur nature, offre l'image d'un bel homme au front ridé et à la calvitie naissante.

 

Avec son équipe, Luc Long a découvert d'autres pièces superbes situées entre huit et quatorze mètres de profondeur : un Neptune en marbre mesurant un mètre quatre-vingts, un bronze de soixante-dix centimètres (représentant peut-être le satyre phrygien Marsyas), une Victoire de bronze de soixante-dix centimètres et de nombreux fragments de colonnes, de stèles et de chapiteaux.

 

Cette nouvelle, gardée secrète pendant quelques mois, a permis de sécuriser le site. Toutefois, cette révélation n'empêchera pas la deuxième mission prévue cet été, afin non seulement de mettre à jour d'autres vestiges enfouis sous les sédiments, mais aussi de comprendre pourquoi ces vestiges dormaient dans le Rhône. Deux hypothèses à cette raison pour le moment : une crue aurait emporté les décombres des édifices ou ces objets auraient été démolis et jetés dans le fleuve.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Pêle-mêle
commenter cet article

commentaires