Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 10:56

Destiné aux enfants de six ans et plus, ce petit roman offre une histoire juste avant de dormir…

 

Une petite fille nommée Julie, raconte que sa maman prend souvent son tout petit frère qu'elle n'arrête pas d'appeler "petit Tamour."

Mais elle ne comprend pas ce que cela veut dire. Pourtant à cinq ans, Julie est grande et sait déjà faire de nombreuses choses que ne sait pas faire son petit frère.

La maman de Julie retrouve parfois d'autres mamans dans le parc. Toutes ces mamans disent la même chose, quand elles parlent de leur bébé : il est merveilleux..

Mais les paroles d'adultes ne répondent pas à l'interrogation de Julie. Qu'est-ce donc qu'un Tamour ?

Se souvenant de la réflexion de son père, "quand on a un problème important à résoudre, il faut prendre plusieurs avis",  la petite fille interroge les adultes de la maison. Son papi, en pleine lecture, lui dit qu'un Tamour est "une petite peuplade germanique." Mais il lui conseille de vérifier dans les gros livres qui se trouvent sur les étagères.

Peu satisfaite de cette réponse, elle "change de tactique."

Julie demande donc à la maîtresse ce qu'il faut faire pour trouver l'explication des mots compliqués. La maîtresse lui explique que, lorsqu'elle saura lire, elle pourra trouver les mots dont elle ignore le sens dans un dictionnaire.

Un samedi après-midi, avec sa maman, Julie se rend à la bibliothèque. Mademoiselle Morin, surprise par la demande de Julie, lui montre tous les dictionnaires se trouvant sur les étagères, puis lui propose un album.

De retour à la maison, Julie va demander à Gunilla, la jeune fille suédoise qui s'occupe d'elle, de lui chercher un mot dans le dictionnaire et de lui lire la définition du mot demandé. Hélas, Gunilla, qui maîtrise encore mal le français, ne réussit pas à trouver le mot "Tamour."

Julie ne veut cependant pas renoncer. Elle pose la même question à plusieurs adultes, mais comme ils ont tous l'air pressés, elle ne parvient pas à obtenir de réponse.

 

Alors qu'elle goûte, Julie tente de réfléchir. Elle regarde sa maman occupée à faire le ménage. Le petit frère, Romain, est en train de jouer dans son parc.

Julie sort de la pièce, puis n'entendant plus le petit frère faire du bruit en jouant, elle décide de revenir auprès de lui. Romain est tout bleu, "un petit bout de lacet dépass[e] de ses lèvres dans le coin." Tout en appelant sa maman, Julie tire sur le bout de lacet, ce qui permet à Romain de "cracher des gargouillis." La maman, effrayée par ce qui vient de se passer, prend alors Julie dans ses bras en lui disant qu'elle est un Namour.

"Alors [Julie a] réalisé que, tout à coup, ça [lui] était égal de savoir ce que voulait dire Tamour, puisqu' [elle, elle] était un Namour."

Partager cet article

Repost 0

commentaires