Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Pages

31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 15:29

Source

Térence naît à Carthage entre 190 et 185 avant notre ère. Il vient à Rome comme esclave. Il est affranchi par un sénateur qui, ayant deviné ses aptitudes intellectuelles, lui fait donner une éducation soignée.

 
Le jeune homme prend le nom de Publius Terentius (nom de son maître qui l'affranchit) Afer (l'Africain).
 
Son éducation lui permet de devenir le protégé de quelques illustres familles nobles comme les Scipions et les Aemilii. C'est d'ailleurs pour ces familles d'aristocrates lettrés que Térence écrit.
 
Il meurt en 159 avant notre ère lors d'un voyage en Grèce où il se rendait, dit-on, pour recueillir des comédies inédites à Rome.
 
Six pièces écrites de 166 à 160 avant notre ère nous sont parvenus avec leur "didascalie". Il s'agit de la notice officielle enregistrée aux archives de l'Etat, indiquant l'auteur, le titre, l'original grec, l'occasion et la date de la représentation, le directeur de troupe et l'acteur principal, le compositeur de la musique et des modes musicaux.
 
Andria ( l'Andrienne) jouée en 166 eut l'approbation de Caecilius. Cette comédie est imitée de l'Andrienne et de la Périnthienne de Ménandre.
 
Eunuchus (l'Eunuque), jouée aux Jeux Romains en 161 avant notre ère, est une comédie imitée de l'Eunuque et du Colax de Ménandre.
 
Hecyra (l'Hécyre) est une comédie tirée d'Apollodoros de Carystos.
 
Heautontimoroumenos (l'Héautontimouménous) jouée en 163, est une comédie imitée de Ménandre.
 
Phormio (le Phormion) est tirée d'Apollodoros de Carystos.
 
Adelphi (Les Adelphes) s'inspire des Frères de Ménandre avec une scène tirée de Diphilos.
 
Dans ses pièces, Térence mêle deux pièces grecques afin de créer une intrigue plus riche en événements.
Alors que Plaute composait des vaudevilles mouvementés et bouffons, Térence écrivait des comédies bourgeoises à la fois sentimentales et moralisantes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clélie - dans Biographies
commenter cet article

commentaires