Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 10:51

Ce substantif féminin vient du latin populaire *exonia par le germanique.

 
En ancien Français, ce terme signifie "excuse en justice", "délai légal", puis "empêchement"."Par essoyne" veut dire "contre son gré".
"Essoyne" a le sens de "peine", "fatigue" et "souci", "besoin urgent".
 
Il existe quelques dérivés :
Essoignier : veut d'abord dire "excuser" ou "s'excuser". Ce verbe a aussi le sens de "soustraire au jugement mérité" et "donner une excuse en justice". Essonier le jor veut dire "comparaître tel jour".
Essoing : ce substantif masculin veut dire "empêchement juridique"
Essoniement : est un substantif masculin qui signifie "excuse, cause qui empêche."
 
Tous ces mots disparaissent. En Moyen Français, essoyne et le verbe essoignier demeurent encore. Le premier conserve les sens déjà évoqués. Le sens "accident, blessure qui empêche de continuer le combat" apparaît. François Villon l'utilise dans La Ballade des Dames du temps jadis. Il signifie "peine". Le second a encore le sens de "donner une excuse en justice" et "demander un délai.
 
Au début du XVII e siècle, Jean Nicot, dans son Thrésor de la langue française, mentionne juste la forme "essoyné" qui signifie "celui qui est rendu impotent" (après avoir reçu des coups par exemple).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Faux 02/10/2016 16:05

bonjour et merci !

Je cherchais depuis longtemps ce que signifiait "essoyne" dans la chanson de G. Brassens La ballade des dames du temps jadis. C'est donc une poésie de F. Villon.