Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Présentation du Blog

Bienvenue sur ce blog !
 
Vous allez pouvoir plonger dans le monde des Lettres. Comme il n'est pas de littérature, quels que soient le pays et l'époque, hors du temps, vous pourrez aussi trouver des points de repères dans différents domaines : histoire, peinture, sculpture, musique, architecture, et tant d'autres encore…
 
Une place accordée aux nouveautés de tous pays ne fera pas oublier les textes plus anciens, voire très anciens. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir non seulement les textes de l'Antiquité mais aussi ceux du Moyen Age. Les époques suivantes ne sont pas laissées de côté. Au milieu des textes devenus des classiques –comme le veut la formule- vous ferez peut-être d'heureuses découvertes… Vous voyagerez, je l'espère, ici et là dans des univers auxquels vous n'aviez pas encore songé…
 
Vous trouverez aussi des informations sur la langue française. Il ne s'agit pas d'un travail universitaire, mais simplement d'éléments qui permettent de rendre compte des différents états d'une langue.
 
Si vous avez envie de poursuivre, alors venez papillonner et j'espère que vous trouverez votre bonheur et que l'envie de lire sera au rendez-vous !
 
Je vous invite à partager tout cela !

Recherche

Archives

Pages

8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 10:53

Vient du latin classique trahere qui signifie "tirer vers soi ou loin de soi" d'où le sens de "attirer", "interpréter" puis "traîner", "tirailler"

 
En Ancien Français, ce verbe, qui exprime une idée de mouvement, veut dire "lancer des projectiles à l'aide d'un instrument"
A la forme pronominale, il veut dire "se déplacer", "se diriger"
En emploi transitif direct, ce verbe veut dire "retirer, arracher" d'où dès la fin du XIII e siècle, "traire le lait" avec le sens moderne. Cependant, ce verbe conserve encore d'autres sens comme "supporter", "endurer" ou "entraîner".
 
Les dérivés de ce verbe sont très nombreux :
Atraire : qui veut d'abord dire "attirer" puis "ajouter". En 1694, ce verbe existe encore et signifie "attirer par des appâts." Il ne reste plus que des dérivés de ce verbe, comme attractif, attraction.
Detraire : signifie "tirer", "soustraire". Il conserve ce second sens au Moyen Français.
Portraire : signifie d'abord "représenter", "convaincre" puis en 1694, dans la première édition du dictionnaire de l'Académie française, "tirer la ressemblance d'une personne avec un pinceau". Ce verbe a disparu, il ne reste plus que son dérivé portrait qui a lui-même donné autoportrait, portraiturer, portraitiste.
Nous pouvons encore citer retraite, soustraire, extraire, traite…..
 
A partir du XVI e siècle, le verbe traire se spécialise pour signifier "faire sortir le lait du pis de la vache ou de la chèvre…."
Trayeur, trayeuse apparaissent au XV e siècle et désignent "celui/celle qui trait les vaches". Le sens moderne de "machine qui effectue la traite des vaches" apparaît au XX e siècle avec le mot trayeuse.
En Français Classique, le sens métaphorique de "soutirer de l'argent à quelqu'un" apparaît. Si le sens de "tirer" existe encore dans le dictionnaire de Jean Nicot en 1606, il disparaît à la fin de ce siècle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bernie 09/02/2008 09:31

Article très intéressant parce, sans cette fine analyse, qui aurait voulu croire qu'il y a une relation entre l'attirance et le fait de traire les vaches ?